6 choses terribles qui arrivent à celles qui ne changent pas de sous-vêtements chaque jour

L’hygiène corporelle englobe tous ces rituels de toilette quotidienne qui traduisent une bonne hygiène de vie.

pertes nauseabondes

pertes nauseabondes

Garder ses sous-vêtements deux jours d’affilée favorise la prolifération des bactéries et entraîne à terme de sérieuses infections. Attardons-nous sur les zones intimes, une hygiène rédhibitoire de cette partie du corps particulièrement sensible cause certains dégâts dont vous devez prendre connaissance.  N’attendez pas que vos sous-vêtements soient « visiblement et olfactivement très sales » avant de leur offrir un passage au lave-linge.

1 – Infections graves

Il est indispensable de changer de sous-vêtements tous les jours, ceci est valable aussi bien pour les boxers, strings, culottes que pour les tee-shirts et débardeurs qui sont aussi à même la peau. Pourquoi ne faut-il pas traîner longtemps avec les mêmes dessous ? Tout simplement parce qu’après une longue journée à vaquer à ses occupations, on est loin de sentir la rose et on dégouline de sueur. Ça tombe bien pour les bactéries et autres choses peu ragoûtantes qui aiment sévir dans cet environnement humide et s’y proliférer. Les infections seront bientôt de la partie.

L’étape du nettoyage validée et adoptée, troquez à présent vos string et culottes ultra serrées en dentelle contre des culottes en coton pour laisser respirer votre partie intime et vous éviter ainsi un lot important de désagréments.

2 – Les odeurs nauséabondes

Les bactéries encore et toujours foisonnent pour exhaler une odeur repoussante qu’il vaut vraiment ne pas faire subir à son entourage. Vous ne sentirez peut-être pas cette émanation de fromage moisi que dégage votre entrejambe, mais les autres si. Vous remarquerez qu’on s’écarte de vous, se pince le nez ou s’échange des œillades dégoutées à votre passage. Il serait peut-être temps de vous plier à cette règle qui ne vous veut que du bien. Une petite toilette s’impose, un changement de sous-vêtements et le tour est joué ! Si les odeurs vaginales persistent malgré une hygiène irréprochable, le problème résiderait ailleurs, pensez à consulter.

soins du vagin

soins du vagin

3 – Infections urinaires

Le port de vêtements serrés ou de sous-vêtements synthétiques qui de surcroit restent inchangés plusieurs jours durant, provoque des infections urinaires qui sont tout naturellement associées à la présence d’agents infectieux dans le système urinaire, lesquels sont passés à travers le vagin pour arriver à la vessie.

Mictions fréquentes doublées de sensation de brûlures et de douleurs en urinant sont très courantes. Si ces infections ne sont pas traitées à temps, des complications surviennent, notamment la pyélonéphrite, une infection touchant les reins.

4 – Démangeaisons

Lorsqu’on reste comprimé dans les mêmes sous-vêtements, la vulve en pâtit, pertes blanches, fuites d’urine, sueur se collent à la peau et aggravent la macération pour le plus grand bonheur des voraces bactéries. Elles sont tellement rassasiées de ces immondices, qu’elles vous manifestent leur ravissement en démangeaisons. Pensez-y.

5 – Irritations

Si vous gratter jusqu’au sang n’est pas une raison suffisante pour envoyer valser vos sous-vêtements cracra au lavage,  vous aurez maintenant affaire aux dévorantes irritations. La peau gonflera, s’enflammera et provoquera des lésions et des plaies.  Une situation à laquelle vous pouvez remédier le plus souvent en adoptant une bonne hygiène corporelle.

soins vaginaux

soins vaginaux

6 – La toilette intime, trop peu n’en faut !

Pour éviter la prolifération des microbes dans vos parties intimes, il convient de se laver oui, mais dans la bonne mesure, c’est-à-dire une fois par jour. Attention, nous parlons uniquement de toilette externe (lèvres, vulve et clitoris), car l’intérieur du vagin est autonettoyant. Vous pouvez le faire jusqu’à deux fois, en cas de transpiration excessive après votre sport ou de chaleur, mais pas plus. Idem pendant vos menstruations. Par ailleurs, une toilette externe est vivement recommandée après chaque rapport sexuel. Enfin, pour éliminer toute trace d’humidité, séchez-vous bien avec une serviette propre qui sera à son tour changée aussi fréquemment que les dessous.

Source santeplusmag.com