Affaire Louabatou : « succès de la campagne de solidarité »

soutien-a-louabatou
0
soutien-a-louabatou
soutien-a-louabatou

Ce samedi à 19 heures  13minutes, heure de Belgique, l’auteur de la pétition « Non à l’expulsion de Louabatou » annonce une bonne nouvelle. Une nouvelle  à tous les signataires de la dite pétition, mais aussi à ceux qui soutiennent la jeune guinéenne menacée d’expulsion vers son pays, où elle risquerait la mort une fois dans les mains de son père, car elle a fuit un mariage forcé.

laoubatou-diallo-belgique
laoubatou-diallo-belgique

« Louabatou a été libérée hier après-midi. L’office des étrangers a rapidement réagi à la lettre du bourgmestre Di Rupo, et a proposé de l’autoriser « exceptionnellement à poursuivre ses études », moyennant la preuve de son inscription à Condorcet et un engagement financier de notre part. Elle a donc un statut d’étudiante régulière, en attendant mieux – on ne renonce pas à obtenir que le statut de refugiée lui soit accordé. Merci mille fois à tous ceux qui nous ont soutenus, et dont l’engagement a été décisif (plus de 10000 signatures). Les mobilisations ne sont pas vaines, » lance l’auteur de la pétition sur pétitions24.net.

louabatou-en-guinee-le-jour-de-son-mariage
louabatou-en-guinee-le-jour-de-son-mariage

Selon l’auteur de la pétition, Louabatou Diallo a aujourd’hui 21 ans. A l’âge de 16 ans, alors qu’elle vivait à Conakry, en Guinée, elle a été contrainte à un mariage forcé, accompagné de sévices qui l’ont marquée à jamais. Elle a réussi à fuir cet enfer, grâce à l’aide de son frère, et s’est réfugiée en Belgique.

Aminata Diallo

Leave A Reply