Agir tous contre le cancer : « Si quelqu’un est atteint du cancer et il est dépisté très tôt, il peut guérir de son cancer »

Mme Soumah M’Mah Camara anesthésiste de formation mère d’une fille, est présidente de l’ONG agir tous contre le cancer en Guinée. Elle s’est battue pour que le cancer soit traité en Guinée. Mme Soumah nous en parle plus.

Pourquoi vous avez créé l’ONG agir tous contre le cancer ? Parce que j’ai une mère qui a eu un cancer. Donc avec ma mère qui avait un cancer, il fallait se balader dans les hôpitaux. Elle était là quand on à découvert son cancer, après je l’ai amené à Dakar. Arrivée la bas je me suis rendue compte que la plupart des guinéens qui quittent ici pour aller se soigner, partaient pour un cancer. Et vivent dans la difficulté. Ça m’a fait très mal de voir les guinéens souffrir. Donc je me suis dit je vais créer une ONG, faire la sensibilisation, pour que les gens viennent se faire diagnostiquer.

m'mah camaraDepuis quand l’ONG est née? Depuis 2011 avec certains de mes amis qui vivent en Guinée.

Avez-vous l’appui du gouvernement ? On n’a pas eu grand-chose avec le gouvernement. Mais en 2013 j’ai organisé les journées mondiales de cancer. C’était une première en Guinée, ils m’ont assisté a avoir l’accès à certaines choses.

Vous n’avez pas eu du mal à mettre l’ONG en place ? Je n’ai pas eu du mal, j’ai eu l’agrément facilement parce qu’ils ont vu que c’était quelque chose de noble. Le seul problème que j’ai eu c’était pour faire comprendre aux gens qu’effectivement le cancer existe, qu’il n’est ni pour un riche, ni pour un pauvre, ni pour un homme ou une femme, ou bien adulte, ou jeune. Le cancer est pour tout le monde il peut prendre de la tête aux chevilles, les faire comprendre que tous les organes sont concernés au cancer.

Vous avez sauvez combien de malades du cancer ? Nous avons sauvez beaucoup, pas directement mais indirectement. Parce que beaucoup de personnes, surtout les femmes sont venu faire le dépistage, puis beaucoup se sont rendus compte qu’ils ont un début du cancer. Ils ont été tout de suite pris en charge ici ou a l’étranger. Ils sont guéris aujourd’hui de leur cancer. Avec nos sensibilisations le guinéen a compris c’est quoi le cancer avec quelques signes ou bien l’auto palpation les femmes savent que chaque année il faut aller au moins une fois se faire dépister chez son gynécologue ou un généraliste pour connaitre son état de santé.

Alors quels sont ces signes qui montrent qu’on a le cancer ? Les signes sont variés, chaque cancer vient avec ses propres signes. Quand on a un cancer de sein on a une boule dans le sein, qui grossi au fur et à mesure. Si c’est un cancer du col de l’utérus il y a de petits saignements ou au moment des rapports, ou bien de l’eau qui sort, souvent des femmes disent que c’est une perte mais des fois ça sent très mauvais, donc tous sont des signes.

agir tousChaque gynécologue peut faire le dépistage du cancer ? Pas tous, mais ils peuvent peut être montré comment se dépister. Par exemple le cancer de sein on peut se dépister en s’auto palpant, tous les matins vous vous lavez en mettant de l’huile sur le corps vous touchez toutes les parties, dès que vous voyez quelque chose d’anomale vous partez chez le gynécologue. Maintenant à lui de vous ramener chez le cancérologue. Il n’a pas à vous gardez pour dire que parce que je suis votre médecin je vais vous tiret. Il ne pourra pas vous traiter, seul un médecin spécialiste en la matière pourra vous traiter.

Beaucoup pensent que le cancer tue subitement, qu’en dites vous ? Si quelqu’un est atteint du cancer et il est dépisté très tôt, il peut guérir de son cancer. Le cancer tue s’il n’est pas pris en charge très tôt. Si non il ne tue pas tout de suite. Le palu, la diarrhée s’ils ne sont pas pris en charge ils tuent. Le cancer fatigue plus que les autres maladies, il tue plus que le sida, le palu, la tuberculose réunis. Le cancer occupe la deuxième place après les accidents publics.

Qu’est ce qui est à éviter pour ne pas avoir le cancer ? Le tabagisme il faut éviter car il fait partir des facteurs de risque, les facteurs causals du cancer. Avec la nicotine les cellules sont aidées à fixer le cancer. Éviter les infections chroniques. Les hautes tensions comme nos poteaux d’électricité, habiter sous ça donne le cancer. L’alcool aussi.

Quelles sont les personnes touchées par le cancer ? Tout le monde est touché par le cancer. Mais les femmes sont les plus touchées, ensuite les enfants.

Les différentes sortes de cancer ? Cancer du foie, du poumon, du col de l’utérus, du sein et de la prostate.
Le cancer est-il contagieux ou héréditaire ? Il n’est pas contagieux, c’est un problème génétique. Il peut être héréditaire, car les études ont montré qu’une maman qui a eu le cancer, il est fort probable que son enfant ait le cancer.

Où se trouve votre centre d’oncologie pédiatrique ? Au CHU Donka. Nous l’avons implanté en partenariat avec la RTG Koloma, car tous les pays africaine en avait sauf la Guinée, donc je me suis dit il faut que nous aussi nous ayons ce centre, afin d’aider les enfants surtout.

Nous sommes au mois de Juin c’est le mois de l’enfance que comptez vous faire pour les enfants ? Cette année nous avons voulu consacrer le mois de l’enfance, au cancer de l’enfant. En collaboration avec la fondation de Binta Ann et le lions club Conakry réveil, notre ONG organise des activités pour soutenir les enfants malades le 13 juin prochain.

Aminata  Diallo