AJFPEF: Djenabou Bah passe la main à Emilie Tolno, « parce que démocratie oblige, » dixit la présidente sortante

C’est par un point de presse que l’Association des Jeunes Filles pour la Promotion de l’Espace Francophone (AJFPEF), a procédé à une passation de service entre les présidentes, sortante et entrante. Cette passation s’est faite ce jeudi matin à la maison de la presse de Conakry, précédée par une conférence sur les violences basées sur le genre, particulièrement le viol des petites filles.

Conférence wafrica-AJFPEF

Conférence wafrica-AJFPEF

Accompagnées de Dr Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne, les dames de l’AJFPEF et de l’ONG Women of Africa WAFRICA, ont touché les VBG sur plusieurs aspects.

Après avoir défini les VBG comme tout acte nuisible, préjudiciable, perpétré contre le gré de quelqu’un et qui est basé sur des différences socialement prescrites entre homme et femme, Mme Fatou Ann Directrice de WAFRICA, dit que malheureusement, « la plupart des violences basées sur le genre, plus de 90% sont des violences faites sur les femmes, en Guinée. »

Selon elle, en 2009, la première enquête nationale sur les VGB en Guinée, a révélé que 92% des femmes et des filles âgées de 15 à 49, avaient été victimes d’une violence quelconque basée sur le genre.

Pour Dr Dansa Kourouma,  qui s’est surtout focalisé sur l’agression sexuelle, le viol n’est pas fait que sur les femmes seulement. Il apprend un peu plus loin, que plus c’est rapide de porter plainte, plus c’est facile d’élucider les faits, car les empruntes peuvent les aider eux les médecins légistes.

Après la conférence qui a duré plus de 40 minutes, la présidente sortante de l’AJFPEF, Djenabou Bah, affirme être fière et émue que son équipe qui était là depuis 2010, cède la place à une jeune équipe dont elle en a confiance. «  Parce que démocratie oblige, on passe la main à la nouvelle génération. On ne va pas totalement quitter parce qu’on est devenu coach, » rassure-t-elle.

La nouvelle présidente, Emilie Tolno, après avoir remercié les anciennes, a été très brève, « nous vous assurons de notre engagement pour la bonne marche de notre association et l’atteinte de ses objectifs, » a-t-elle promis.

Aminata Pilimini Diallo