Arabie Saoudite : les femmes prêtes pour les élections municipales

Elles n’ont pas encore le droit de conduire, mais elles peuvent désormais prendre le chemin des urnes. Les Saoudiennes ont commencé à s’inscrire pour participer aux élections municipales du 12 décembre 2015. Une première en Arabie Saoudite, selon francetvinfo.fr .

Cette année les femmes pourront voter et se porter candidates aux municipales.

Une occasion à ne pas rater puisqu’il s’agit des seules élections ouvertes aux citoyens dans le royaume ultra-conservateur. Le feu vert leur a été donné par le Roi Abdallah en 2011 lors d’un scrutin réservé aux hommes.

Des-Saoudiennes-dans-rue-Riyad-lors-f-te-Fitr-en-ao-t-2013_0Après 4 ans d’attente, de nombreuses femmes sont allées chercher leur carte électorale dès le premier jour des inscriptions le 22 août 2015. «La participation à ces élections était un rêve pour nous toutes. Cela nous permettra d’avoir notre mot à dire dans le processus de prise de décision» affirme Jamal Al-Saadi, une femme d’affaires au journal anglophone Saudi Gazette.

Son enthousiasme est partagé par Safinaz Abou Al-Shamat, une enseignante de la Mecque «Je suis arrivée la première au centre et j’ai été la première à m’inscrire et à obtenir ma carte dans la ville» a-t-elle précisé au journal saoudien. Elle n’exclut pas la possibilité de se présenter aux élections qui auront lieu le 12 décembre 2015. Les troisièmes du genre depuis 2005.

Ce processus électoral, ouvert pour la première fois aux femmes, avait été précédé par une campagne de sensibilisation menée dans les grandes villes et villages du royaume. Il s’agissait notamment d’expliquer aux Saoudiennes comment participer au scrutin dans le cadre des lois islamiques, comme le souligne le site Arab News. «La femme aura un rôle actif à jouer au sein des conseils municipaux. Elle a un avis et une voix en conformité bien sûr avec la charia (loi islamique)», a insisté Abdallah Al-Askar, le président du comité exécutif des élections municipales. Les femmes voteront loin des regards des hommes.

Sur les 1263 bureaux de vote, 424 leur seront réservés.

Si le droit de vote accordé aux Saoudiennes reste bien encadré, il n’en constitue pas moins une avancée importante dans ce royaume où les réformes arrivent au compte-gouttes. Quelques changements ont eu lieu ces dernières année avec, notamment, la désignation par le Roi Abdallah de 30 femmes au Majlis Al-Choura, le Conseil Consultatif composé de 150 membres. Ce n’est sans doute pas assez mais c’est «le tout début du chemin», comme le relève la femme d’affaires Jamal Al-Saadi.