Attention à ces pratiques dangereuses pour vos seins!

Les seins sont l’organe le plus fragile et vitale du corps féminin, ils sont constitués de différents types de tissus : le tissu glandulaire et conjonctif et la graisse. Les filles essaient avec tous les moyens possibles à leur donner la forme parfaite. Mais, elles ne réalisent pas à quel point les conséquences peuvent être vraiment désastreuses…! Par exemple, pour être sexy et attirantes, certaines femmes portent un soutien-gorge de petite taille qui peut gravement endommager le tissu mammaire.

soutien-gorge-de-petite-taille

soutien-gorge-de-petite-taille

Grosso modo, prendre soin de cet organe sensible est impératif.

Dans cet article, fimina.com a compilé quelques erreurs qui doivent être évitées tout en prenant soin de vos seins.

1- Mesdames, si vous portez un soutien-gorge de petite taille, vous allez probablement endommager vos tissus mammaires.

tetons-perces

tetons-perces

2- Se faire percer les tétons.

Il est préférable d’éviter le piercing du mamelon, car il peut causer une infection et si elle se propage dans votre sang, cela peut causer de graves troubles de santé.

Aïe, Cela fait mal!

3- En ce qui concerne les poils ou les verrues retirés de la poitrine.

Enlever les poils ou les verrues peut vous causer une inflammation grave. En outre, épiler fréquemment vos seins, rendra les poils plus épais et plus visibles.

4- Fréquemment, le fait d’empoigner et de pincer le sein peut endommager le tissu mammaire.

5- S’entraîner sans porter un soutien-gorge.

Juste pour le confort, de nombreuses filles évitent de porter un soutien-gorge pendant le jogging, la course ou lors des entraînements, sans se rendre compte que cela peut endommager les ligaments qui soutiennent votre sein.

cancer-du-sein

cancer-du-sein

6-Le manque de sommeil augmente le risque de cancer du sein.

Une étude récente menée par l’armée danoise sur certaines femmes a montré que le risque lié au cancer du sein chez les femmes qui travaillent la nuit, est 40 % plus élevé par rapport à celles qui ne travaillent pas de nuit. Et cela est dû à la mélatonine, une hormone qui régule les rythmes chrono biologiques, en libérant d’autres hormones selon les heures du jour ou de la nuit. Cette hormone provoque le besoin de sommeil, en surcroît, le manque de sommeil affaiblit le système immunitaire; permettant ainsi la prolifération des cellules cancéreuses.