Cinéma : « certains acteurs veulent s’afficher à la télé pour se taper des filles » affirme l’actrice de la troupe M.BALDE

De son vrai nom Kade Seck âgée plus d’une vingtaine d’années, de nationalité guinéenne et originaire du Sénégal, elle est venue dans le monde du cinéma 224 en 2009 par amour et détermination.

Elle fait ses débuts dans la troupe DJIWOUGA FOLI en jouant son tout premier film qui a pour titre  »REWBHE NO KA REWBHE  ». Comme le destin est inévitable Kade Seck décide d’évoluer dans sa propre troupe appelée M.BALDE qui est une troupe très professionnelle.

Aujourd’hui Kade Seck est l’une des meilleures actrices du cinéma en Guinée appréciée et réclamée par les fanatiques du 7ème art. Elle nous a accordée une interview le mercredi dernier dans laquelle elle nous a parlé de son parcours dans le monde du cinéma, son petit secret sur scène et sa remarque chez certains acteurs qui utilisent le cinéma pour s’afficher. On vous propose de lire.

Kade Seck

Kade Seck

Pourquoi le choix d’être actrice?

Le choix est parti d’un amour et d’une passion pour un métier peu considéré dans un pays où la culture à servi lors de la première République.

Parle-nous de ton début dans le cinéma?

Pour moi le cinéma est un don. Donc rien a été difficile, j’ai fais mon début dans la troupe DJIWOUGA FOLI à travers madame Bah Fatoumata Dioulde Baldé (Rewbhe no ka Rewbhe). Le début n’a pas été si difficile pour moi, je me rappelle, mon premier rôle fût le personnage de madame Diallo (Goûter laisser) dans le film REWBHE NO KA REWBHE.

Vous êtes actrice du cinéma ou de téléfilms?

Je suis une actrice du cinéma. Mais ce que nous faisons est loin d’être du cinéma qui est un travail qui résulte de plusieurs processus. Nous, ce que nous faisons on essaie juste de faire plaisir à nos fans et à la nation. Le téléfilm, c’est le quotidien du guinéen que nous réalisons à travers le boulot que nous faisons.

Vous dites que vous avez débuté avec Djiwouga Foli et aujourd’hui vous êtes dans une autre troupe pourquoi cette transaction?

C’est le destin qui l’a décidé ainsi. La volonté de Dieu est inévitable.

Pourquoi la création de la troupe M.BALDE ?

La troupe M. Baldé  fondée en 2012 est venue pour rehausser le niveau dans ce secteur boycotté par ceux qui devraient la protéger. C’est une troupe qui regroupe 3 acteurs de hauts niveaux, tous intellectuels et dévoués à servir le cinéma guinéen avec amour, dévouement et passion, avec plus d’une cinquantaine de film.

 

Kade Seck 2

Kade Seck 2

Qu’en pensez-vous du cinéma guinéen?

Il à besoin de soutien, beaucoup de soutien surtout de la part du gouvernement, le ministre de la culture doit y avoir une politique culturelle et surtout qu’il se ressource. C’est une façon pour lui de trouver voies et moyens pour sortir la culture en général de l’ornière et du cinéma en particulier.

Aujourd’hui Kade Seck et une actrice très populaire et sollicitée par les fans, dites-nous quel est votre secret sur scène?

Mon secret c’est toujours avoir cette envie folle de donner le meilleur de moi même. Donc un travail bien fait pour le plaisir de mes fans.

Votre vision sur bon nombre de troupes qui sont sans objectif, sans projet juste faire le cinéma pour le faire avec des acteurs non professionnels?

Au fait aujourd’hui tout le monde veut faire le cinéma mais sans savoir le pourquoi ? Mais ce que j’ai remarqué, certains acteurs veulent s’afficher à la télé pour se taper des filles. Chez les filles je ne sais pas trop mais c’est difficile de faire quelque chose sans objectif.

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=rrpDZw5a1jM[/embedyt]Quelle solution trouve tu pour que le cinéma guinéen se développe, un mot pour le cinéma par communauté ?

Le cinéma par communauté ne pose pas de problème mais c’est la façon dont nous le faisons et la façon dont les gens le prennent. Parlant de production nous en sommes loin car il n’y a pas de producteur en Guinée. Ceux de Madina sont des distributeurs. Parlant de la sortie hors de nos frontières, nos films sont beaucoup suivis à l’extérieur. J’aimerais plutôt que tu me poses la question de savoir comment nos films pourraient participer à des festivals.

Ton dernier mot ?

Je remercie le tout puissant Allah qui nous donne santé et longévité pour pouvoir accomplir nos projets. Merci aussi à nos parents qui ne cessent de nous soutenir dans ce que nous faisons malgré les différentes difficultés. Et je ne saurais terminer sans faire un gros coucou à mes fans et merci à vous aussi.

Ly Mohamed