Comment vivre en couple pendant le mois de Ramadan ?

Il y a des points que les deux époux doivent prendre en considération pendant ce mois. Pendant Ramadan, le mode de vie quotidien change, les horaires de sommeil, de la nourriture et du travail sont bouleversés, ce qui peut entraîner un changement dans la personnalité et la nature de la personne. Ceci impose aux deux époux de s’adapter à la nouvelle situation, de faire preuve de maîtrise de soi et de changer les habitudes, de coopérer pour gagner du temps et de privilégier la quiétude de l’autre partie pour qu’elle puisse accomplir les actes de dévotion sans aucune gêne ou tracas.

Muslim-coupleLe mois de Ramadan nous donne les meilleures leçons de patience, d’indulgence, de tolérance, de pardon mutuel. Le jeûne a pour véritable objectif d’éduquer la personnalité, de polir l’âme et de maîtriser les habitudes. Les deux époux doivent veiller à garder leur calme pendant ce mois, à contrôler leurs émotions et leurs sautes d’humeur, à réduire, autant que possible, les occasions de se disputer et à faire de leur mieux pour dissiper tout malentendu, car ils doivent savoir que cela serait au détriment de leurs actes dévotionnels. Satan s’attache à exploiter toute situation pour corrompre le plaisir de ce mois, sa spiritualité et la rétribution qu’il pourrait leur apporter. Que la devise des deux époux soit le Hadith dans lequel le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) dit: « Lorsque l’un de vous jeûne, qu’il n’entretienne pas de rapports conjugaux, ni ne s’énerve. Si quelqu’un l’insulte ou le combat, qu’il dise : « je jeûne ».

Parmi les actes qui ont une profonde influence sur l’augmentation de l’affection et de l’amour entre époux figure le fait qu’ils adorent et obéissent à Allah ensemble, pendant le mois de Ramadan. Si l’un des deux époux a fait preuve de manquement sur ce volet, pendant toute l’année, le mois de Ramadan arrive pour faire naître une atmosphère de piété et de dévotion qui les réunit et leur donne la meilleure occasion pour se témoigner mutuellement amour et affection. Leur foyer baigne dans cette atmosphère bénie, favorisée par les actes d’obéissance que sont la prière de Taraawiih, et la prière du Tahadjoud, ainsi que la lecture du Coran, le Dhikr,évocation d’Allah et les autres œuvres dont ils emplissent leur maison.

ramadan1Chacun des deux conjoints doit encourager l’autre à l’accomplissement des actes de dévotion et l’aider. Si l’un d’eux fait preuve de laxisme, son conjoint renouvellera sa détermination et le redynamisera. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit: « Si l’homme réveille son épouse en pleine nuit puis qu’ils prient chacun seul ou ensemble deux Rak’aates (unités de prière), ils seront comptés parmi ceux qui évoquent assidûment Allah » (Abou Daoud). Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit également: « Qu’Allah fasse miséricorde à un homme qui se réveille la nuit pour prier et réveille son épouse. Si elle refuse de se lever, il lui mouillera le visage avec de l’eau. Qu’Allah fasse miséricorde à une femme qui se réveille la nuit pour prier et réveille son époux. S’il refuse, elle lui mouillera le visage avec de l’eau » (Abou Daoud). Quand les dix derniers jours du mois de Ramadan arrivaient, le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, réveillait ses épouses et priait toute la nuit.

Lfirdaouse mois de Ramadan est également une occasion de renforcer les liens familiaux et sociaux avec les familles des deux époux et les voisins par le biais du téléphone, des visites, des invitations à venir prendre le repas de rupture du jeûne et autres occasions de ce genre, car une longue période peut s’écouler sans que les membres de la famille ne se contactent comme les deux époux le désireraient. Le mois de Ramadan remédie donc à ce manque et colmate cette brèche. Pendant le mois de Ramadan, la famille se réunit au complet trente fois, pour rompre le jeûne ensemble, ce qui permet aux deux époux d’exploiter cette rencontre pour renforcer leurs liens avec leurs enfants par le biais du dialogue, ce qui permet ainsi de discuter les problèmes et de les résoudre.

L’épouse doit également être soucieuse de gérer convenablement le budget de la famille pendant ce mois, en tenant compte des capacités et des ressources financières de son époux. Certaines femmes imposent de longues listes de demandes interminables qui constituent un fardeau pour leurs conjoints, lui font perdre du temps et le détournent des préoccupations les plus importantes. Le mari doit aider son épouse dans les travaux ménagers et l’éducation des enfants. Les tâches doivent être réparties de manière équilibrée pour faire gagner du temps à l’épouse et lui permettre d’adorer Allah et d’accomplir de bonnes œuvres. Ceci n’est pas du tout honteux pour l’homme ni dévalorisant, mais au contraire fait partie de ses vertus et traits de caractère. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) la meilleure de toutes les créatures et le plus parfait des époux, a dit: « Le meilleur d’entre vous est celui qui se conduit le mieux envers sa femme, et moi je suis celui qui se conduit le mieux envers sa femme ». (At-Tirmidhi). Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle, a été interrogée sur ce que faisait le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) quand il rentrait chez lui, et elle a répondu: « Il se mettait au service de sa famille et quand c’était l’heure de la prière, il se levait pour prier » (At-Tirmidhi).

Source (pageshalal.fr)