Communales en Guinée : « le porte à porte est mieux pour… », dixit la candidate du BL à Matoto

Très jeune, Mme Barry Kadiatou Diallo est candidate aux élections municipales dans la commune de Matoto, au compte du Bloc Libéral BL. Ancienne journaliste et activiste de la société civile, elle est diplômée en Sciences Politiques de l’Université General Lansana Conté de Sonfonia.

Kadiatou Diallo (credit photo facebook )

Kadiatou Diallo (credit photo facebook )

Pour elle, il faudrait qu’il y ait une nouvelle génération d’Hommes politiques, « il faut que le système qui est là depuis la première république change, c’est ce qui m’a engagé en politique. Le réel changement se fera dans la politique, » affirme-t-elle.

Pour ce, « je me suis donc présentée aux communales pour que je sois maire ou conseillée municipale, afin de participer au développement de ma commune et de la Guinée en général. »

Mme Kadiatou a fait deux ans au Bloc Libéral, mais ce n’est pas le premier parti dans lequel elle a milité.

Kadiatou Diallo (credit photo facebook )

Kadiatou Diallo (credit photo facebook )

Comme la plupart des candidat-es guinéen-ennes, son projet de société vise à améliorer la santé, l’économie, la cohésion sociale, la promotion de la femme, l’assainissement, « parce que pour nous dans le BL, le jour que la Guinée parviendra à résoudre  ce problème d’environnement, elle amorcera son réel développement, » dixit Mme Barry.

Matoto étant la plus vaste commune de Conakry avec 38 quartiers est l’un des plus grands lieux insalubres de la Guinée, alors Mme Barry a des projets intéressants pour éradiquer à ce phénomène.  « Quand on sera à la tête de la commune de Matoto, nous allons développer une approche participative. Il faudrait que les populations participent à la gestion de la commune. Nous allons créer une synergie d’action avec les PME et les jeunes d’ici, pour faire en sorte que les ordures soient une source de revenue pour les producteurs. C’est-à-dire à chaque kilo de déchets produit, tu t’attends à une source de revenu, cela permettre à assainir notre commune tout en employant beaucoup de personnes. »

Mme Barry Kadiatou Diallo qui aspire diriger cette commune si vaste avec des défis à relever,  a opté pour le porte à porte tout au long de la campagne. « Le porte à porte constitue une meilleure campagne apaisée, sans bruit.  Nous sommes parties dans tous les 38 quartiers de la communes, nous avons approché les populations pour qu’ensemble nous développions notre commune. Elles ont apprécié et ont promis qu’on est ensemble. Les meetings coûtent chers et les gens y viennent par curiosité, donc le porte à porte est mieux pour être plus proche de la population, » nous apprend-t-elle.

À noter que les dernières élections locales remontent à 2005, sous la présidence du général Lansana Conté, et celles-ci se tiendront demain dimanche 4 février dans toute l’étendue du territoire.

Aminata Diallo