Conakry : des femmes chassées par la police municipale.

À la demande du gouvernorat de Conakry, des policiers ont fait un nettoyage ce vendredi 10 Avril, dans le marché de Madina le plus grand lieu de commerce de la Guinée. En déplaçant toutes les femmes qui étalent des articles divers le long du pont, pour disent ils, libérer la route et faciliter l’accès. Sans pour autant rencontrer ces femmes vendeuses qui étaient introuvables, nous avons approché quelques policiers qui étaient en garde sur le pont qui relie Dixinn au grand marché.

CAM03112Pour ce policier qui a gardé l’anonymat, la police ne tolérera plus cette anarchie, « Cette fois ci nous sommes déterminés à les enlever définitivement sur ce pont. Nous avons commencé ça depuis longtemps mais à chaque fois elles reviennent, donc aujourd’hui nous sommes là pour toute la journée afin qu’elles comprennent que c’est très sérieux, » nous garantie le policier anonyme.

Abdoulaye Maciré Camara, de la police municipale explique qu’ «hier nous sommes venu pour les sensibiliser afin qu’elles libèrent le passage, mais d’autres femmes nous insultaient, de toutes façon nous avons géré la situation sans faire du mal à quelqu’un. Donc aujourd’hui matin nous sommes venu les déguerpir. C’est la énième fois que nous les demandons de quitter sur le pont, afin que le passage des piétons et engins roulants soit accessible. Mais à chaque fois si nous quittons elles reviennent encombrer la route. Elles doivent rester dans le marché c’est la bas leur place, ici c’est une route, il peut y avoir d’accidents qui pourra les faire elles même du mal, » conclut Mr Camara tout en nous confiant que même si elles revenaient, la décision viendra toujours du haut sommet c’est à dire du gouvernorat.

Reste à savoir si demain matin le pont ne sera pas encore envahit par ces malheureuses femmes, qui sont à la recherche du pain quotidien.

Aminata Pilimini Diallo.