Congrès de l’UFDG : Hadja Fatoumata Marela Baldé élue présidente nationale des femmes

L’union des forces démocratiques de Guinée UFDG, a en fin tenu son congrès. Du 23 au 25 juillet, des élections ont été faites au sein du parti, entre autres l’élection de la présidente nationale des femmes. Deux candidates étaient sur la liste, l’ancienne militante de l’UPR a gagné le poste. Les femmes du parti sont contentes de l’avoir comme chef, elles s’expriment.

P1010060 Tout d’abord, Hadja Fatoumata Marela Baldé présidente nationale des femmes de l’UFDG, s’exprime « je remercie toutes les fédérations, les conseils politiques et les femmes qui se sont déplacées de l’intérieur et de l’extérieur, qui m’ont élu, je les remercie très sincèrement. Je prie le bon Dieu de m’aider pour accomplir ma mission, » confie la nouvelle présidente des femmes de l’UFDG.

Pour son projet, Mme Marela promet un développement féminin, « Les femmes de l’UFDG et toutes les femmes de Guinée peuvent attendre de moi, le regroupement. Au lieu de donner un poisson a quelqu’un tous les jours, il faut le montrer comment pêcher. Moi je suis opératrice économique, donc on va faire des groupements pour aider les femmes, soutenir les mères de familles, pour soutenir nos enfants. Je suis prête pour le combat pour l’émancipation de la femme, » s’engage-t-elle.

P1010061D’après Mme Fofana, vice-présidente chargée de l’éducation et de la culture à l’UFDG, « C’était un vote démocratique, il y a eu deux candidates. Alors souvent on dit que le meilleur gagne. Elle a eu 75 votants et son adversaire 45. Elle a du mérite dans son expérience politique. Elle est résolue à aider le parti, elle a toujours œuvré dans ce sens. Elle a dû quitter l’UPR pour rejoindre l’UFDG mais depuis qu’elle y est, elle s’investit sérieusement. Nous espérons que les choses vont bien se passer et nous allons toujours la soutenir. Celle qui a perdu au vote n’a pas perdu parce que c’est le parti qui a gagné».

Mme Ly Oumou Dalein, fille de Cellou Dalein Diallo « je suis très ravie de l’organisation de ce congrès qui a tant duré. Je suis très heureuse de sa nomination parce qu’elle a été avec l’UFDG dès le début, elle était avec ceux qui étaient là avant mon père bien sûr. C’est une militante de premier rang, elle a beaucoup fait pour le parti, je pense qu’elle mérite sa place, » a-t-elle dit.

Selon Hadiatou Djinkan Diallo secrétaire fédérale UFDG France, « c’est l’expression de la démocratie à la base qui a porté cette femme de renommée internationale, à la tête de l’institution des dames de l’UFDG et j’en suis complètement honorée. C’est la victoire de toutes les femmes du parti. Nous attendons d’elle, l’amélioration de ce qu’elle a déjà entamé. C’est une dame de terrain, qui lutte pour les valeurs, pour les fondamentaux. Nous serons là pour l’accompagner dans l’accomplissement de son programme d’action pour UFDG».

Aminata Pilimini Diallo