Conseil économique et social : « Même s’il n’y avait qu’une seule femme elle pourra par sa représentativité prouver qu’il faut qu’on confie des responsabilités aux femmes… »

Nommés par la loi organique de 1991, les membres du CES ont fait leur première rencontre ce Lundi 03 aout à leur siège. Une Rencontre qui avait deux buts, le premier est de connaitre qui est qui, qui est où. Deuxième but était de prendre connaissance avec l’institution. Le conseil est composé des membres de l’éducation, de l’élevage, l’artisanat, le commerce, la société civile, les finances, la santé, la justice entre autres. Sur 45 membres il y a 15 femmes, pour une mandature de cinq ans.

P1010120 Mme Joséphine Tolno présidente par intérim du CES, encourage ses coéquipiers, « Je nous souhaite une bonne séance de travail, une bonne collaboration pendant la mandature. Travaillons dans la loyauté et faire tout ce que nous pouvons faire dans le cadre de l’équilibre de la tranquillité et de la paix, » dit-elle avant de préciser qu’elle est la sorcière de l’institution, car elle y a duré et que tout un chacun pouvait l’approcher pour connaitre se qui s’y passe.

Mme Hadja Rabiatou Serah Diallo est l’une des nouvelles au CES, « je remercie tout le peuple de Guinée, a travers le chef de l’Eta qui a bien accepté que je figure parmi les personnalités choisies au CES. Je voudrais que chacun se mette à notre disposition pour que le pays puisse avancer. Je suis toujours engagée et je n’ai jamais cherché de récompenses. Ma récompense est le bonheur du peuple, je privilégie toujours la nation. La représentation des femmes est très peu malheureusement, mais je sais qu’elles sont battantes. Même s’il n’y avait qu’une seule femme elle pourra par sa représentativité prouver qu’il faut qu’on confie des de responsabilité aux femmes, qu’on ait confiances en elles et qu’elles participent aux prises de décisions. Mais ça va venir avec le temps, j’en suis convaincu, » confirme l’ancienne présidente du conseil national de la transition guinéenne.

P1010122Mme Bah Hadjiratou Diallo première vice présidente de l’artisanat guinéen, « je suis fière d’être nommée conseillère économique et social. Avant quand on disait artisan les gens fuyaient le nom, mais aujourd’hui vu que tellement l’artisanat est important, même au sein du CES il est sollicité. En tant que mère de famille et femme leader, je suis sure que je pourrai faire ma tache dans cette institution républicaine, j’ai commencé à lutter lorsque je portais mon troisième enfant qui fait la huitième année aujourd’hui. Je pense qu’on ne peut pas dire que la représentativité des femmes au CES est peu, car au fur et a mesure les choses peuvent évoluer. Même avec ces 15 femmes si nous sommes solidaires nous pourrons aller en avant, » s’engage-elle.

Aminata Pilimini Diallo