Culture guinéenne en deuil : Bébé Kandia fille de feu Sory Kandia Kouyaté tire sa révérence

Bébé Kandia la fille de feu Sory Kandia Kouyaté et de Bassira Kouyaté, est décédée ce jeudi 16 juillet 2015 à Conakry. À son actif un seul un album intitulé ‘’Sana Kouine’’ un opus composé de rythmes guinéens et africains, dans lequel son titre célèbre « Ma réseau ».

bebe kandiaNée à Pékin, en Chine, en mai 1968, alors que son père et sa maman étaient en pleine tournée internationale, Mariam dite Bébé est le septième enfant et la première fille du couple. Elle a été élevée dans la musique. Après avoir décroché son baccalauréat en 1984, Bébé se mariera avec un grand batteur, du nom de Papa Kouyaté, avec lequel elle a eu deux garçons, Martel et Mohamed.

bb kandiaApres leur divorce elle quitte la scène musicale pour se consacrer à sa seconde passion, la coiffure. C’est en France qu’elle commencera ce métier. Elle fut la coiffeuse de plusieurs artistes de renom, comme Myriam Makeba, Oumou Dioubaté, Brenda Fassie, Yvonne Chaka, Djanka Diabaté. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître pour elle, puisqu’elle sera la principale coiffeuse des grandes manifestations culturelles africaines organisées dans l’hexagone et des grands événements musicaux du continent, comme les Koras Awards en Afrique du Sud et le concours Miss Malaïka.

kandiaEn 2005, Bébé décida de rentrer en Guinée, où elle sera rattrapée une fois de plus par le virus de la musique. Imitant ses frères Kabi et Sékouba, la ravissante Bébé sortira un single intitulé « Souaressi », un grand classique de feu son père, Sory Kandia Kouyaté.

bebe kandia kouyateNos condoléances aux hommes de la culture ainsi qu’à la famille Kouyaté. Que son âme repose en paix