Deuxième édition du festival international de la mode guinéenne : Sept stylistes aucune femme

La cérémonie de défilé de mode a eu lieu la nuit du dimanche 31 Mai dans un hôtel de la place. Le textile africain avec des coutures afro occidentales étaient mis en valeur par des jeunes stylistes et créateurs africains. Les mannequins femmes et hommes ont défilé à tour de rôle pour sept différents couturiers, chacun son style.

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

La première sortie a été celle de Alpha’O fashion ambassadeur de la mode guinéenne. Ses styles en robes et costumes de soirée de deux couleurs le rouge et le noir, ont émerveillé le public fan de la mode. Ensuite Bamba création sort ses modèles de trois couleurs le rouge, le bleue et le blanc, d’un style mélangé du textile africain et de la soie. Dardja couture qui s’est le plus centré sur les costumes hommes mais aussi la tenue des femmes, a fait parler de lui aussi.

fall provision

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

Un festival international fait appel à des personnes internationales bien-sur. Alors à part des mannequins étrangers, il y avait la présence des stylistes étrangers, des africains. Fall Mamadou de Fall provision du Sénégal et Ibou de Ibouafrica collection du Niger, ont présenté leurs œuvres à l’afro occidentale.

La femme à l’honneur, les mannequins femmes n’étaient pas les seules dans le coin. Bisou Kouyaté à bercer le public en musique pour ajouter de l’ingrédient à la sauce, une sorte de transition.

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

La place de la culture guinéenne se présente enfin avec les deux derniers stylistes. MB création qui a fait des coutures avec le tissu « keinderly » de la Guinée mélangé à un tissu noir. Puis Mamba création ressort la valeur du « Ngara », du « kenderly » mais aussi du tissu de la « foret sacrée ».

Ils ont pratiquement mis en valeur la culture guinéenne en particulier mais celle africaine en générale, avec de beaux tissus, de belles mannequins et bien-sur de beaux mannequins, qui ont porté de magnifique coutures. Même si les autorités de la culture, le ministre en personne n’y étaient pas.

Aminata Pilimini Diallo