Disparition tragique du journaliste Abdoulaye Bah: les réactions incroyables de son épouse 

Inconsolable mais forte car concentrée, l’épouse de notre confrère de guineenews, a pu dire quelques mots. Mme Bah Mariama Louise Bah, malade depuis quelques semaines après son accouchement suite auquel elle a perdu son bébé, perd ce dimanche 17 juin son mari.

Abdoulaye Bah et Mariama Louise

Certes, difficile à digérer, ce décès de son mari qui était l’un des plus grands journalistes de la Guinée, l’un des plus lu sur les réseaux sociaux de par sa belle plume parfois remplie d’humour, mais surtout de vérités. Difficile pour une épouse qui était non seulement une amie, une complice mais sa femme, celle qu’il a épousé il n’y a pas plus de trois ans, celle qui a porté leur premier enfant qui apparemment n’a pas accepté d’être seul dans les cieux, il fallait qu’il ait son père à ses côtés pour prendre soins de lui. Ainsi en a décidé le seigneur!

Abdoulaye Bah, arme dans la main, est parti! Sa passion du métier, son amour ne l’ont pas épargné, car c’est rare presqu’inexistant de voir ce/cette journaliste qui se lève à 4h du matin, pour aller couvrir une activité. Cette activité d’assainissement organisée par un gouvernement désorganisé. Il est parti par négligence, par insécurité, et par la bêtise humaine, la bêtise de jeunes ivres. Il est parti parce que percuté par des irresponsables ce samedi 16 juin, quand beaucoup de ses confrères et consoeurs dormaient encore.

Mais il a résisté pour que tout le monde soit réuni afin qu’il parte sans surprise, pour plusieurs. Il a donc pu réunir journalistes, amis et fans, mais aussi membres et anciens membres du gouvernement, politiciens et sa famille bien-sûr, ce lundi matin pour le pleurer et prier pour lui.

Son épouse, qui parfois était assise mais aussi faisait des vas et vient parce qu’elle est forte et qu’elle pourra résister, murmurait ces quelques mots « d’accord… » « merci à tous« , « oui je l’ai pardonné« , « j’accepte » ou encore elle haussait juste la tête, ses mains dans les mains de deux femmes qui la consolaient.

Au micro de africaguinee elle témoigne ceci, « je ne peux pas exprimer ce que je ressens. J’ai perdu mon mari. Que Dieu le pardonne et l’accueille dans son paradis. Abdoulaye c’est un homme de paix et un homme de Dieu », dixit Mme Bah Mariame Louise.

Abdoulaye Bah sera inhumé le vendredi prochain dans son Dinguiraye natal, après avoir reçu les derniers hommages de son entourage le jeudi 21 juin, à 10h au palais du peuple de Conakry. Que son âme repose en paix! Amine.

Aminata Pilimini Diallo