Droit des femmes : les hommes aussi peuvent être féministes

L’ONG Avocats Sans Frontières Guinée (ASFG) s’engage à défendre gratuitement les femmes de Conakry, Kankan et Nzérékoré devant les juridictions. Pour ce, elle a lancé ce lundi 15 juin 2015 à Conakry, son projet d’assistance juridique et judiciaire aux femmes victimes de violences basées sur le genre.

11292805_1856982157861350_8451934_nDans le souci de réaliser leur projet d’assistance aux femmes, Michel Sanomou, président de l’ONG Avocats Sans Frontières Guinée (ASFG) confie qu’ils ont bénéficié d’une aide financière et technique de l’association des barreaux Américains et du PNUD. « Il s’agit pour nous de lutter contre l’impunité, mais aussi relever un des défis de la justice guinéenne, parce que la justice guinéenne n’a pas encore dans ces activités une assistance juridictionnelle gratuite » rajoute-t-il.

Pour le président de la dite ONG, les femmes victimes de la violence physique, morale et sexuelle de ces zones bénéficiaires de ce projet seront défendues gratuitement devant les juridictions du pays. «Pour nous c’est une manière de combler ce trou en allant aider ces femmes victimes de violence basées sur le genre, en les défendant gratuitement devant les juridictions, en les encourageant aussi à porter plainte contre les auteurs qui se rendent coupable de ces infractions, dont ceux qui violent le droit des femmes. Nous allons les aider à porter plainte ou à prendre en charge tous les frais de la procédure pour ne pas qu’on encourage l’impunité dans notre pays, pace que nous avons vu que la femme est l’une des couches les plus vulnérables, » promet Michel Sanomou.

A noter que, ce projet à durée six mois et a pour objectif de former les femmes de ces trois zones à connaitre et défendre leurs droits. C’est aussi dentifier et assister les femmes victimes de la violence physique, morale et sexuelle, afin de les permettre d’accéder à la justice et amener les hommes à comprendre qu’elles ne sont pas des instruments.

APD