Droits des femmes: la journaliste Moussa Yero convoquée par un homme accusé de viol

La journaliste défenseuse des droits des femmes Moussa Yero Bah, est convoquée devant le Tribunal de première instance de Dixinn. Elle est accusée de diffamation dans le cadre de l’affaire Diaraye.

Moussa Yero Bah

Moussa Yero Bah

À travers son ONG Femmes-Développement et Droits Humains, Moussa Yero Bah a été l’un des artisans de la récente libération de Fatoumata Diaraye Baldé, une jeune étudiante qui a passé 8 mois de prison à la maison centrale de Conakry. Mais, plus d’un mois après la libération de la jeune fille, son oncle vient aussi d’assigner en justice Moussa Yero Bah qu’il accuse de diffamation, rapporte guineematin.com.

Le plaignant estime que la journaliste et présidente de l’ONG Femmes-Développement et Droits Humains, s’est rendue coupable de diffamation à son encontre en donnant des informations erronées sur les ondes au sujet des conditions d’incarcération de Diaraye Baldé. Il a déposé donc une citation à comparaître devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn.

Moussa Yero Bah qui ne se reproche de rien dans cette affaire, annonce qu’elle va comparaître le 27 septembre prochain devant le TPI de Dixinn pour s’expliquer et prouver qu’elle n’a fait que rendre publique ce qu’elle a constaté sur le terrain et qu’elle ne s’est rendue coupable d’aucune diffamation. La journaliste qui bénéficie du soutien total de son média, prépare actuellement sa défense avant l’ouverture de son procès.

Comprendre l’affaire Diaraye via ce lien ci-dessous

Affaire Diaraye Baldé: elle est enfin libre!