Ebola en Guinée: 11 cas dont 8 confirmés et 3 suspects dans les centres de traitement

Après 5 semaines de silence sur l’évolution de la maladie à virus d’Ebola en Guinée, la commission nationale de riposte et ses partenaires techniques, étaient de nouveau devant la presse ce Samedi 02 Mai à la maison commune des journalistes à Coleah. Objectif, faire le point sur la situation de la fièvre hémorragique à virus d’Ebola en Guinée.

ImageEbolaDans son intervention, Dr Boubacar Diallo donne les statistiques de la maladie, « A la date du 30 Avril 2015 à 18 heures, la Guinée a enregistré un total cumulé de 3580 cas avec 238 décès ( soit 66.5%) répartis comme suit : cas confirmés : 3162 dont 1969 décès (62%) cas probables : 415 dont 415 décès (100%) et cas suspects. Au total 1185 personnes confirmées sont sorties guéries des centres de traitement (37.5%) soit une augmentation de 08 malades guéris par rapport à la semaine dernière » confirme Dr Diallo.

D’après les membres de riposte à Ebola, dans la journée du 30 Avril 2015 à 18h, le nombre de cas hospitalisés dans les différents centres de traitement du pays est réparti comme suit : (CTS) centre de traitement de soin de Conakry : 01 cas suspect ; (CTE) centre de traitement Ebola de Coyah : 02 cas confirmés ; (CTE) centre de traitement Ebola de Kindia : 02 cas dont 01 confirmé et 01 suspect ; (CTE) centre de traitement Ebola de Forécariah : 06 cas dont 05 confirmés et 01 suspect ; quand aux CTE de Guéckédou, de Beyla, de Macenta, de N’zérékoré, les CDT de Siguiri et de Kérouané, il n’existe aucun malade hospitalisé dans ces centres à ce jour. Ce qui fait un total de 11 cas dont 08 confirmés et 03 suspects dans les centres de traitement du pays.

Pour le coordinateur national de riposte à Ebola, Dr. Sakoba Keita, « l’épidémie n’est pas encore finie dans notre pays, il faut qu’on redouble beaucoup d’efforts, la tendance commence a baissé donc la victoire n’est pas loin de nous, mais restons méfiants pour lutter complètement contre cette maladie. Il y a les réticence passive de certaines familles qui refusent de déclarer les malades ». Indique t-il.

Pour terminer, le représentant de l’OMS en Guinée M. Jean Marie Dagou « la Guinée ne peut être libre d’Ebola que si le dernier malade est testé deux fois et commence à faire les décomptes de 1 a 42 jours. Après avoir compté ces jours on pourrait déclarer zéro Ebola en Guinée » a-t-il précisé.

Oumou Fadi Diallo, pour www.actu-elle.info.