Elections aux Etats-Unis: une forte victoire des femmes

Finalement, les élections de mi-mandat aux Etats-Unis n’ont pas donné lieu à la moindre surprise. Comme c’était annoncé, les démocrates ont récupéré la majorité à la Chambre des représentants, même si le résultat est inférieur à celui attendu. Le Sénat, lui, reste entre les mains des conservateurs du parti républicain, qui sont même parvenus à renforcer leur majorité. S’il y a par contre une chose à retenir, c’est le nombre de femmes élues à l’occasion de ces midterms. Rien qu’à la Chambre des représentants, elles seront désormais 95 femmes à siéger sur un total de 435 sièges.

Ilhan Omar

Ilhan Omar

Si durant la campagne électorale la presse américaine n’avait de cesse de rappeler le nombre historique de femmes candidates, le résultat de ces élections de mi-mandat n’en est pas moins, lui aussi, historique.

Rashida Tlaib

Rashida Tlaib

C’est le cas par exemple à la Chambre des représentants où jamais autant de femmes n’avaient été élues. Elles seront 95 à y siéger lorsque débutera cette nouvelle législature.

Sharice Davids

ShariceDavids

Parmi les élues, on retrouve pour la première fois deux femmes musulmanes. Ilhan Omar, américano-somalienne, qui porte le voile et qui a été élue dans l’Etat du Minnesota, sera accompagnée par Rashida Tlaib, Américaine d’origine palestinienne élue, quant à elle, dans l’Etat du Michigan. Toutes deux sont démocrates, comme les deux premières femmes amérindiennes élues, Sharice Davids de l’Etat du Kansas et Deb Haaland du Nouveau-Mexique.

Deb Haaland

Deb Haaland

Au Congrès, là aussi les femmes prennent place avec 12 femmes élues sur les 36 sièges remis en jeu. Enfin, cette tendance se confirme également au niveau des gouverneurs où 9 femmes se sont imposées dans les 36 scrutins organisés.

Une première qui fait suite aux dérapages verbaux à l’égard des femmes dans les médias du président Donald Trump et  à l’émergence du mouvement #MeToo.

Source rfi.fr