Elle est handicapée des pieds et mains, mais elle est étudiante

Issa Sy est parmi les personnes dont on peut bien dire que le sort ne les a pas gâtées. Agée de 28 ans, elle laisse au vulgaire observateur l’impression d’une vieille fille qui n’a rien à espérer de la vie. Il est vrai que quand on se focalise sur bras et ses jambes ramollies et depuis toujours retournée vers l’arrière, on ne parie pas beaucoup sur elle. Sauf que derrière ces incongruités physiques, se cachent une volonté inébranlable et un irrésistible désir de revanche sur le destin qui aura été cruel avec elle. Naturellement, elle implore le soutien de tout le monde, les autorités en premier lieu. Mais elle a déjà des atouts. Etudiante en première année pharmacie à l’Université Kofi Annan, elle n’a surtout aucune envie d’être différente des autres êtres humains.

issa SyPrivée de son père depuis le décès de celui-ci en 2001, Issa a commencé à aller à l’école en cette année, dans son village natal de Faramerédjeboun. Son CM2 en poche quelques années plus tard, elle atterrit ensuite à Dinguiraye ville et plus précisément au Collège Elhad Oumar Tall. Courageuse et déterminée, elle décroche le bac l’année passée. Orientée à l’Université Kofi Annan, elle arrive à Conakry et est hébergée par un cousin, rapporte nos confreres de ledjely.com.

issa 3Son obsession à aller à la fin de ses études a cependant un coût. En effet, pour se rendre à l’école, elle s’est attaché les services d’un moto-taxi, moyennant 15.000 GNF, l’aller-retour. Et une fois dans l’enceinte de l’établissement, elle rampe jusqu’au 4e étage, pour rejoindre sa salle. Ne pouvant se servir de ses mains, elle utilise de ce qui lui reste de pieds pour écrire.

issa 2En dépit de son handicap plutôt lourd, elle fait certains travaux ménagers. Parce que ne voulant pas endosser le costume d’être exceptionnelle que certains voudraient lui faire porter. Mais elle a le courage et l’honnêteté d’admettre que le handicap impose des limites.

Quand je vois mes amies faire des travaux ménagers, je m’efforce de les imiter. Mais arrivée à un certain niveau, je sens en moi que je suis handicapée. Pour autant, je fais des travaux domestiques comme le linge ou encore laver les marmites et bien d’autres ustensiles de cuisine

issa 4Moderne et en phase avec son temps, Issa a bien entendu un téléphone. Ces bouts-de-bras lui servent à composer les numéros et à émettre les appels.

L’incroyable énergie qui la pousse, Issa la puise dans sa légitime ambition de l’autonomie. Elle voudrait, par le biais de la formation qu’elle suit, pouvoir obtenir de quoi subvenir à ses besoins futurs, pour ne pas avoir à être un fardeau d’autrui. Aussi, elle sollicite l’aide de tout le monde. Son besoin le plus immédiat étant un ordinateur lui permettant de faire ses recherches.