Engagée dans la culture, elle se lance dans la politique en adhérant à la NGC

Madame Djidja Baldé, est une guinéenne qui vit en France. Elle est surtout  connue pour son combat en faveur des jeunes, des femmes et la promotion de la culture guinéenne. Le 26 Octobre dernier,  elle entre dans une autre aventure qui est celle de la politique, en rejoignant la Nouvelle Génération pour le Changement NGC.

Djidja Baldé

Djidja Baldé

Patronne de ‘’Talents de Guinée’’ Mme Djidja fait la promotion du ‘’Leppi’’, un textile foutanien. Ainsi, à toutes les occasions, elle encourage à consommer guinéen, rapporte le site journalguinee.com. Elle n’avait jamais parlé politique même si selon elle, beaucoup ont cherché à l’approcher. Mais elle a fini par s’approcher à l’ancien journaliste guinéen, Thierno Mamadou Bah, devenu président de la NGC.

« Je vis à Paris depuis longtemps et je me plais bien ici. Il y a tout en France mais je ne peux me contenter de ça. Mon rêve c’est de voir la Guinée devenir comme la France ou même mieux. J’aime mon pays et c’est ce qui explique mon investissement personnel pour le promouvoir et promouvoir ses talents et sa culture» affirme Mme Djidja au micro de nos confrères de journalguinee.com.

Elle poursuit en ces termes, « il est vrai que je ne m’étais jamais engagée en politique bien que les sollicitations de part et d’autre, n’ont jamais tari. Mais, après avoir observé de près nos hommes politiques, leurs discours, leurs partis et leurs programmes de société, j’ai décidé, avec lucidité et sérénité, de m’engager avec la Nouvelle Génération pour le Changement. »

Parlant  des autres partis politiques de Guinée, elle dit ceci, « c’est vrai que la NGC est jeune et son Leader aussi, mais comme on le sait ‘’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années’’. Le monde a changé, il évolue et il y a des recettes qui sont devenues obsolètes. On ne peut continuer à faire la même chose tout le temps alors que nos compatriotes souffrent le martyre. Ce qui ne marche pas doit tout simplement être changé. Osons essayer d’autres solutions si nous aimons réellement notre pays ».

Mme Djidja Baldé a été séduite par le discours rassembleur du Président de la NGC, sa vision, sa constance, son audace, le programme de société et la doctrine du parti.

« Ça ne me gêne en rien de m’engager dans un parti en croissance. Je préfère d’ailleurs cela que d’intégrer un système désuet. Soyez rassuré monsieur le journaliste, que nos compatriotes dans leur majorité plurielle me donneront bientôt raison et me rejoindront dans la Nouvelle Génération pour le Changement », conclut-elle tout en appelant femmes et jeunes à rejoindre son parti.

Thierno Mamadou

Thierno Mamadou

Le président de la NGC satisfait, a été joint par actu-elles.info. Il affirme que  c’est avec énormément de plaisir que « nous avons accueilli Mme Djidja Baldé à la NGC. Elle incarne des valeurs républicaines indéniables. Elle est d’un patriotisme, d’une honnêteté  et d’un engagement qui forcent le respect et l’admiration. C’est une valeur sûre  et nous en sommes conscients. La NGC reste ouverte et fidèle à ses engagements. Djidja Baldé et nous, défendons tous, les mêmes valeurs. Des valeurs de patriotisme, de transversalité, d’unité, de fraternité, de justice, de paix, … »

De continuer, Thierno Mamadou Bah rajoute qu’ils ont aussi en commun « l’amour du travail et la folle envie de sortir notre pays du gouffre. De libérer les guinéens et de les redonner le sourire. Depuis son adhésion, beaucoup lui ont emboîté le pas. Nous en sommes heureux et continuons, en toute sérénité, à travailler. Les portes de la NGC restent grandement ouvertes pour toutes celles et tous ceux qui, directement ou indirectement, souhaitent s’investir positivement pour sortir la Guinée de la léthargie. Vive la NGC, vive la République et vive la Guinée.  Je vous remercie ».

Aminata Diallo