Féminisme en Guinée : la jeunesse autour d’une causerie éducative

Le féminisme étant une affaire qui prend de l’ampleur en Guinée, les jeunes en parlent sur les réseaux sociaux, dans des débats en tête à tête et même dans des activités spécialement dédiées au terme. La preuve, hier dimanche 04 novembre, les structures CITACT et APG, ont réunies des jeunes et une ancienne basketteuse de la cinquantaine, à Conakry pour en parler.

Les Citoyens Actifs CITACT, dans le souci d’éduquer les guinéens via des causeries, avaient organisé un débat sur le féminisme il y a quelques mois. Il avaient invité une membre des Amazones de la Presse Guinéenne APG, ce qui a poussé cette dernière à demander qu’il y ait une deuxième partie sur le thème « féminisme« . Alors, les deux organisations ont lié l’acte à la parole, en co-organisant une rencontre sur ce mouvement mal compris, « le féminisme« .

panélistes

Des féministes et des « non féministes » ont débattu pendant plus de 2 heures sur le thème élargi à des sous thèmes dont: « Comprendre le terme » ainsi que « les implications des femmes dans la gouvernance et dans l’éducation« .

Le débat était houleux, car les unes disaient ne pas être féministes, puisqu’elles estiment que c’est un mouvement radical, mais elles soutiennent quand même être des défenseuses des droits des femmes. Les autres soutenaient que se battre pour les droits des femmes est synonyme d’être féministe. Alors, le débat a surtout tourné autour de la compréhension du mot, d’ailleurs les organisateurs ont fini par projeter une 3eme partie afin d’éclaircir cette problématique.

CITACT & APG

CITACT & APG

Néanmoins, toutes et tous étaient d’accord qu’il faut que les femmes soient épanouies. Alors vivement la 3eme partie sur le thème « féminisme« .

Aminata Diallo