Féministe, femme politique, Mme Daisy Lekounda est une gabonaise qui aspire au développement  

DAISY LEKOUNDA
0

DAISY LEKOUNDA ép. MPOUHO est une femme gabonaise de 40 ans, mère de 4 enfants et engagée. Engagée professionnellement,  socialement et politiquement. Elle est docteure en chirurgie dentaire, spécialisée en Esthétique du sourire, diplômée de BORDEAUX II et de NEW YORK UNIVERSITY, fondatrice  du cabinet dentaire SMILE DESIGN. Elle est Secrétaire Générale adjointe du parti politique Rassemblement pour la Restauration des Valeurs (RV), en charge du mouvement féminin, porte-parole de ce parti et membre de différentes associations.

DAISY LEKOUNDA

Mme DAISY LEKOUNDA comment êtes vous entrée dans la politique ?

J’ai commencé mon action publique par un engagement en milieu associatif avec la création d’une association pour la lutte contre la drépanocytose. A cette époque j’étais également membre de différentes associations qui se battent pour les droits fondamentaux des femmes. Je mets en place en 2017 la journée du sourire Gabon, qui prône la valorisation psycho-socio-médicale du sourire en communauté avec l’association SMILE DESIGN. Je me fais ainsi identifier par le président du Rassemblement pour la restauration des Valeurs, M. TONY ONDO MBA qui devient mon mentor. C’est le début de  ma carrière politique.

Parlez-nous de votre engagement politique et social?

Comme je l’ai précisé auparavant, j’ai débuté mon action par du militantisme associatif afin de valoriser le rôle crucial de la femme en société, aussi bien dans les domaines de la santé, de l’éducation et la défense des droits fondamentaux de celle-ci. Le mentoring de M. TONY ONDO MBA est une opportunité supplémentaire lorsqu’on est engagée. Car la société civile a ses limites quant à l’action pour le changement. La politique prend souvent le relais afin de matérialiser certains combats en acquis.

J’ai la chance d’appartenir à une jeune formation politique, le RV,  qui valorise la dignité humaine, le travail, l’engagement et place le bien-être des populations au cœur de ses préoccupations. Le président de mon parti est attaché à la cause des femmes et à l’approche genre. En tant que responsable du mouvement féminin, mon engagement se veut pragmatique. Il s’agit d’encourager et de contribuer à mettre en place des politiques et plans d’actions qui replacent la Femme au centre de la cité. Ceci en encourageant le militantisme féminin, l’autonomisation et l’éducation des femmes. Comme le dit le président de mon parti, « Tout est politique ».

DAISY LEKOUNDA

Que dire des droits des femmes au Gabon ?

La constitution gabonaise de 1991 consacre l’égalité des droits entre les femmes et les hommes. Le Gabon a également ratifié certaines conventions internationales allant dans ce sens. Que cela soit en droit civil, en droit pénal, en droit social, les mêmes prérogatives sont reconnues aux deux sexes.

Aujourd’hui, le combat se situe davantage au niveau de l’approche genre, c’est à dire au niveau des relations entre les deux sexes qui font encore de la femme une victime et un être qui subit la société. La loi est claire mais plusieurs pratiques restent à revoir notamment en matière d’autonomisation et de représentativité des femmes.

Avec la décennie de la femme, le président de la République SEM Ali Bongo Ondimba fait appliquer des politiques visant à réduire ces inégalités, fort heureusement. Ainsi nous pouvons voir qu’il a été mis en place un système de quota attribué aux femmes quant à leur représentativité dans la haute administration et le gouvernement. Des journées nationales dédiées aux femmes sont instaurées et plusieurs ministères en charge de la cause des femmes sont Créés.

Le mot de la fin?

La femme africaine et la femme gabonaise en particulier nécessite de prendre conscience qu’elle doit être actrice du changement, pour l’amélioration de ses conditions de vie et cela passe par un engagement réfléchi sur les plans social ou politique, la femme doit s’instruire.

La femme doit passer du rôle d’accompagnatrice à celui d’accompagnante voir de leader.

 

L’Afro’active depuis le Gabon pour actu-elles.info

Leave A Reply