Femme officier : Mme Ramata Diallo, l’une des rares femmes qui évolue au sein du commissariat central de Labé

Mamadou Ramata Diallo, la trentaine, est une « femme au coeur d’homme ». De l’école primaire au lycée elle a gravé tous les échelons.

Mamadou Ramata Diallo

Mamadou Ramata Diallo

Mme Ramata a fait de brillantes études à l’Université de kankan, option Maths-Physique durant quatre ans avant de soutenir en 2007. Elle est ingénieure informaticienne.

Femme au foyer, Mme Ramata a fait un stage à la direction Nationale de l’Urbanisme, avant d’intégrer la fonction publique à travers un concours. Elle a été affectée au commissariat de Matam durant 3 mois, ensuite à Kaloum avant de solliciter une mutation vers le commissariat de Labé pour des raisons de famille en 2012.

À la tête de la cellule de protection du genre, de l’enfant et des moeurs (OPROGEM) depuis sa création, elle s’est beaucoup investis pour cette cause commune, celle de la défense des enfants et des femmes.

Mamadou Ramata Diallo

Mamadou Ramata Diallo

Dans son quotidien, Mamadou Ramata rencontre comme d’autres, des difficultés. Entres autres, la méconnaissance de la loi par les citoyens, le non accès aux familles.
Au sein de son institution, l’équipage est au complet mais elle déplore le manque de personnel.

Tout de même, dame Ramata demande à toutes les femmes, d’accepter de travailler et d’apporter leur plus dans le foyer. Car, estime-t-elle, quand on refuse de travailler, on risque de finir dans le noir.

Fatoumata Naïté Diallo