Fête de l’Europe 2015 à Conakry : Les femmes n’ont pas pris du crédit à la cérémonie

Le 9 mai de chaque année, marque la date de l’anniversaire de la déclaration de Robert Schuman, l’un des fondateurs de l’Union européenne. Ils célèbrent la Paix et l’Unité en cette journée. Cette année à Conakry, la fête s’est déroulée pendant deux jours, le 9 mai à la RTG et le 11 mai au centre culturel franco guinéen, sur le thème « Regards croisés sur la femme ». Avec la présence d’ambassadeur des pays de l’union européenne, des ministres guinéens et autres invités, la cérémonie a été animé par un film, un documentaire, un débat et des spectacles.

union europeenneLes amazones, un groupe de femmes gendarmes et policières qui utilisent des instruments de musiques qu’elles même manient, comme le saxophone, le Tamtam, la batterie, la guitare, ont ouvert le bal. Elles ont interprété l’hymne de l’Europe avec des notes de musiques, puis une chanson du titre Africa d’où elles disent en langues du terroir, que la guerre n’est pas bonne. Puis le son en hommage aux femmes d’Afrique et du monde. Avec deux dames en tenue gendarmes qui ont chanté, quatre guitaristes en tenue traditionnel, cinq saxophonistes en tenue de la foret sacrée, deux tapeuses de tamtam et une joueuse de la batterie, toutes en tenue léppi du foutah. L’adjudant Yaya Kouyaté la guitariste très chaude n’a pas manqué de jouer jusqu’à se rouler par terre et naturellement faire vibrer la salle.

Un film de sensibilisation sur la scolarisation de la jeune fille et l’éducation de l’enfant a suivit le concert des amazones. Un film sénégalais qui a été réalisé à Casamance d’où la petite Binta était le personnage principal. Ensuite un autre documentaire qui met encore la femme en scène, c’est « la case des excisées » de la jeune journaliste Fatoumata Keita. Puis un débat sur la dignité et droits des femmes, entre Mr Bano Barry, Mme Sanaba Kaba ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Mme Hawa Diané présidente de l’ONG FITIMA et Nana Barry présidente de l’ONG seconde chance. Un débat coordonné par Ian Richard chargé d’affaire de l’ambassade du Royaume-Unis. Des sujets tels que, l’autonomie financière de la femme, la prostitution, le mariage précoce et l’excision ont alimenté les discussions dans la salle du CCFG.

Un cocktail a servi de transition entre les premières activités et le concert époustouflant de Sayon Bamba. Avec l’interprétation de « conakry » de Sory Kandia Kouyaté, de ses chansons à elles comme « discothèque », « filles de conakry » ou encore « Africa », Sayon a fait danser Ambassadeurs et directeurs, européens et africains. C’est sur le son « Africa » qui a été répéter deux fois dans la salle, qu’a pris fin la fête de l’Europe 2015 à Conakry.

Aminata Pilimini Diallo