France: La Justice dément le placement en garde à vue de Penelope Fillon

Selon Mediapart, l’épouse de François Fillon aurait été placée en garde à vue, mais une source judiciaire a démenti cette information. François Fillon doit s’exprimer devant la presse à midi, après avoir annulé sa visite au salon de l’agriculture.

Couple Fillon

Couple Fillon

Mercredi 1er mars, après l’annulation inopinée du déplacement de François Fillon au salon de l’agirculture, Mediapart avait annoncé que Penelope Fillon, l’épouse du candidat des Républicains à la présidentielle, avait été placée en garde à vue dans le cadre de l’enquête concernant l’emploi présumé fictif qu’elle aurait exercé en tant qu’assistante parlementaire de son mari.

Largement reprise, l’information de Mediapart, transmise par «une source chez Les Républicains», est finalement démentie par une proche de Penelope Fillon, jointe au téléphone par Le Figaro – avant qu’une source judiciaire ne confirme le démenti.

Selon le JDD, François Fillon a annulé sa visite au Salon de l’agriculture car il aurait reçu ce matin une convocation par les juges d’instruction en charge de l’affaire Penelope Fillon.

De plus, le candidat aurait pris contact avec plusieurs cadres de son parti. L’ancien Premier ministre Alain Juppé a parlé dans la matinée avec le candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, «mais ne veut pas s’exprimer à ce stade de la journée», a-t-il déclaré à l’AFP. Il a aussi eu au téléphone l’ancien président Nicolas Sarkozy, selon son entourage.

Dans la foulée, Patrick Stefanini aurait démissionné de son poste de directeur de campagne selon Le Figaro. «Mais elle n’a pas encore été acceptée» par le candidat, précise le quotidien.

Ce mercredi 1er mars, François Fillon avait annulé de manière inattendue sa visite au salon de l’agriculture où il était attendu de bonne heure, sans livrer d’explications. Son équipe a annoncé qu’il s’exprimerait à midi depuis son QG de campagne.