Homosexualité à Conakry : Ils font les demoiselles

Abdoulaye Diakité ou Bijou et Adama Cissé ou encore Sylvie, ont été appréhendé grâce à la collaboration des citoyens et la police de proximité, dans la nuit du 22 au 23 Avril 2015, dans leur quartier Gbessia port deux (2) c’est dans la commune de Matoto. Ils sont accusés d’homosexualité par les habitants du dit quartier.

gayIls sont gays mais aussi prostitués, car d’après un témoin, un jeune du nom d’Ibrahima Bah serait à la recherche d’une fille. Etant en état d’ivresse il s’est vu avec Sylvie. Donc Sylvie aurait demandé un montant de 80.000 francs guinéens, pour coucher avec ce dernier.

Les présumés homosexuels ont affirmé avoir pratiqué cet acte. Adama Cissé « nous faisons l’homosexualité mais pas dans notre quartier, nous partons dans les boites de nuit. Il y a dix ans que j’ai commencé l’homosexualité. Je me suis rencontré avec Abdoulaye Diakité par le fruit du hasard, nous logeons ensemble. Nous partons à de différents lieux pour se prostituer et le matin nous nous rencontrons à la maison, c’est juste un ami nous ne couchons pas ensemble, » explique l’un des présumés homosexuels.

Selon les autorités policières, l’article 325 du code pénal condamne l’acte de l’homosexualité en Guinée. « Si cette pratique est accepté ailleurs, chez nous le législateur ne s’est pas encore défini la dessus. C’est un acte qui est purement et simplement puni par la loi,» rapporte ce policier.

Ces présumés homosexuels ont été conduit à la maison centrale pour des fin d’enquête.

APD