Journée de commémoration: Six ans depuis que Elhadj Bah Mamadou est décedé

Un symposium pour commémorer Bah Mamadou qui, avant d’être politicien en Guinée a été fonctionnaire internationale, puis s’est lancé dans le commerce.  Fils d’un chef de canton, il est né à Boké en 1930 et mort à paris le 26 Mai 2009. Pour commemorer ses six ans d’abscence, sa famille, ses amis et millitants ont annimé un point de presse ce Mardi 26 Mai à Conakry, à la maison de la presse. Des témoignages, un documentaire, clôturés par un cocktail ont animé cette rencontre sur le président de l’Union Nationale pour le Renouveau UNR, devenu ensuite président de l’actuelle UFDG.

fille de bah mamadouL’une des filles de feu Bah Mamadou l’homme qu’on appelait banque mondiale ou encore doyen, était présente au rendez-vous. Mme Sow Kadé Bah a rappelé que son père était un homme qui a eu l’amour pour la Guinée. Ensuite elle ajoute ceci « ce dont nous les membres de sa famille nous nous souvenons, c’est son projet d’installation d’une banque marocaine en Guinée, il y a passé beaucoup de temps. Ce sont ses activités de consultant au près du president Lansana Conté. Sa capacité de travail, ses ambitions, ses idées. Il écrivait des articles sur les déroulements des évènements politiques une fois par semaine. Ses neveux, ses nièces, belles filles, beaux fils et sympathisants, tous photocopiaient ses écrits pour les distrubuer comme des journaux.»

Elle poursuit en ces termes «Bah Mamadou un politicien, je n’y crois pas, un batisseur, certes. Les évènements l’ont poussé à faire de la politique. Il avait la plume facile, un verbe fort, un langage vrai. Il s’est servi de ses atouts pour exister en politique, il partageait ses idées avec ceux qui croyaient en lui et surtout pour partager sa vision de la Guinée à ses compatriotes» fait elle savoir.

Selon Mme Sow, son père aurait voulut terminer ses jours à Conakry, revoir ses militants encore une fois disait-il, mais Dieu en a decidé autrement.«Aujourdhui il n’est plus là que faisons nous, nous sa famille, ses amis, ses collegues, ses sympatisans. Ensemble nous avons décidé de lancer la fondation Bah Mamadou qu’on a souhaité appeler le cercle des initiatives citoyennes. L’objectif vise à promouvoir les idées de démocratie défendus par le citoyen Bah Mamadou. Promouvoir l’éducation au civisme et à la citoyennete en Guinée. Etendre cette promotion partout où la communauté guinéenne évolue. Notre rêve cest d’avoir des maisons de la citoyenneté dans toutes les régions de la Guinée, des maisons qui regrouperaient des personnes qui mettraient de coté leur appartenance politique et ethnique. Qui pourraient débattre des sujets qui interessent la vie de la cité. Notre rêve sérait de participer à la formation de millier de jeunes à l’instruction civique à la morale, à la conception et à la gestion des projets, » dixit Kadé Bah.

Dans les differents témoignages, des femmes à tour de rôle avaient un message commun, celui de « je suis ici aujourd’hui c’est grâce à Bah Mamadou. C’est lui qui a fait que je suis ce que je suis».

Aminata Pilimini Diallo