Journée Internationale des droits des Femmes: l’épouse du politicien Lansana Kouyaté s’indigne contre les VBG

Cette journée du 8 mars est une journée au cours de laquelle des femmes commémorent chacune en sa manière. Les unes préfèrent danser notamment dans plusieurs pays africains, les autres dénoncent et apportent des solutions, via différents canaux. L’épouse de M. Lansana Kouyaté, ancien premier ministre guinéen qui est aujourd’hui un opposant, s’indigne ici contre les violences faites aux femmes.

Mme Kouyaté

Mme Kouyaté

« À l’occasion de notre fête historique du 8 mars, nous vivons actuellement un moment décisif pour les droits des femmes« , introduit Mme Kouyaté Hadja Fanta CONDÉ.

De poursuivre, elle rappelle ceci, « à savoir que les violences de toutes formes faites aux femmes sont devenues courantes dans notre quotidien. Ce moment n’est que pour les femmes une opportunité de prendre leurs destins en main à travers le militantisme et la persévérance. »

Parlant de l’actualité qui prévaut dans le pays, elle dit être de coeur avec les femmes. « Dans le soucis de réserver un lendemain meilleur à nos enfants, des braves femmes se battent depuis 24 heures pour la réouverture immédiate des écoles. Malgré mon absence du pays, je tiens à préciser que c’est indépendamment de ma volonté et apporte mon soutien totale à ces femmes qui ne font que jouer pleinement leur rôle de mère et de pilier de la société, » confirme-t-elle.

Mme Kouyaté

Mme Kouyaté

Mme Kouyaté Hadja Fanta CONDÉ affirme qu’elle reste solidaire à ce mouvement d’ensemble qui ne reste que « notre arme efficace et contribuera à débloquer la situation aux futures générations. Je reste également fière de lutter pour la cause féminine et j’espère que le vent du changement continuera de souffler dans nos foyers, services, partout où nous évoluons« .

Aminata Diallo