La meilleure méthode pour tomber rapidement enceinte

Plus souvent un couple fait l’amour, plus il a de chances de concevoir:

test-de-grossesse-urinaireCette idée pourrait tenir la route… sauf que non ! « On constate que les hommes qui font l’amour plusieurs fois par jour ou même chaque jour n’ont pas plus d’enfants que les autres. Les spécialistes s’accordent à dire que le bon rythme pour augmenter statistiquement ses chances de faire un bébé est d’avoir des rapports tous les deux jours ».

Vous n’avez aucun intérêt à épuiser le futur papa : mieux vaut laisser à son sperme le temps de se reconstituer et ainsi d’être plus « concentré » en spermatozoïdes. « Là encore, faire l’amour ne doit pas devenir une obsession. Sinon, subissant trop de pression, l’homme peut finir par avoir du mal à éjaculer », prévient le sexologue. On vient de vous le dire, mais on vous le redit : suivez tout simplement votre désir, sans tomber dans une politique du chiffre !

Il faut choisir le bon moment:

On ne peut qu’être d’accord avec cette affirmation d’une logique imparable ! C’est, en effet, au moment de l’ovulation – quand un ovule fécondable est expulsé par l’ovaire puis aspiré par la trompe et ne demande qu’à s’unir à un spermatozoïde qui aurait la bonne idée de venir à sa rencontre – que vous avez tout intérêt à vous affairer sous la couette. « Idéalement, le mieux est de cibler la veille ou l’avant-veille de l’ovulation : cela laisse ainsi le temps aux spermatozoïdes de remonter du vagin jusqu’aux trompes et d’y arriver au moment même où l’ovule y pénètre », préconise le sexologue. Faire l’amour après l’ovulation est un peu plus aléatoire : l’ovule ayant une durée de vie assez courte (une douzaine d’heures), les spermatozoïdes risquent d’arriver trop tard…

Comment repérer la date de votre ovulation et savoir quand attirer votre homme sous la couette ? Est-ce le moment de vous acheter un test d’ovulation en pharmacie ou de prendre chaque matin votre température pour dessiner une belle courbe ? « Surtout pas ! L’ovulation dépend beaucoup du climat émotionnel. Trop de stress peut entraîner une hypersécrétion de l’hormone prolactine, phénomène qui est susceptible d’inhiber l’ovulation », prévient le spécialiste.

Ce n’est pas le but recherché ! Alors, contentez-vous de calculer approximativement, sans prise de tête inutile. Quelle que soit la longueur de votre cycle, l’ovulation survient en moyenne 14 jours avant les règles. Si vous avez un cycle de 35 jours, vous ovulerez autour du 21e jour après le début de vos dernières règles (35 – 14). Vous avez un cycle de 25 jours ? Vous ovulerez autour du 11e jour (25 – 14). Votre cycle est totalement irrégulier ? « Alors, faites l’amour quand vous en avez envie. Ce sera toujours plus efficace que de vous enfermer dans l’angoisse », conseille le médecin.

L’orgasme favorise la fécondation:

Cette idée s’appuie sur des arguments mécaniques : les spermatozoïdes seraient en quelque sorte propulsés et aidés dans leur ascension par les contractions utérines provoquées par l’orgasme. « Une affirmation très directement héritée de la médecine d’autrefois, basée sur des observations assez sommaires ! En réalité, l’orgasme ne favorise pas spécialement la fécondation et n’est absolument pas indispensable pour être enceinte. Dans le cas contraire, le monde serait beaucoup moins peuplé… », plaisante le sexologue Sylvain Mimoun.

Rassurez-vous donc si vous n’atteignez pas le septième ciel à chaque fois ! Cela dit, l’envie très forte d’être enceinte peut augmenter le plaisir… « Les hommes et les femmes qui se murmurent un “je te fais un bébé” pendant qu’ils font l’amour ne sont pas rares. Ils puisent dans cette idée et ces mots une grande excitation », note le spécialiste. Et qui dit forte excitation, dit envie de recommencer. Bonne nouvelle : vous avez peut-être trouvé là un moyen de soutenir votre désir s’il est un peu faiblard…

La position du missionnaire est la plus favorable:

Après la mécanique, invoquons la gravité… et aussi la morale judéo-chrétienne ! Pourquoi prétend-on en effet qu’une femme a plus de chance d’être enceinte si elle reste sagement sous son homme pendant l’amour, dans la très classique position du missionnaire ? Parce que si elle était au-dessus de lui, nous répond-on savamment, les spermatozoïdes auraient à lutter contre la gravité pour remonter jusqu’à l’ovule. Et puis, quand on veut faire un enfant, la bonne morale impose de ne pas se livrer à toutes sortes de fantaisies sexuelles ! Ça, on ne nous le dit pas ouvertement, mais notre inconscient collectif est largement imprégné de cette croyance…

L’avis de notre spécialiste ? « Selon les positions, il est vrai que le jet éjaculatoire peut amener les spermatozoïdes plus ou moins près du col de l’utérus. Mais cela ne présage en rien de leur capacité à réussir leur migration : ce qui est important, c’est qu’ils soient toniques et que la glaire cervicale soit de bonne qualité. Et cela, aucune position du Kamasutra n’y peut rien » explique-t-il.

Son conseil ? « Explorez toutes les positions qui vous font envie, sans vous soucier de qui est dessus, qui est dessous. Misez sur la spontanéité et l’imagination. Avec toujours le même objectif : se donner envie de faire l’amour et y prendre du plaisir. C’est dans le bien-être et la décontraction que les choses se débloquent et que l’on multiplie ses chances de fécondation », poursuit le sexologue Sylvain Mimoun.

Après l’amour, il faut rester les jambes en l’air:

Si l’on vous incite à faire le poirier et à surélever vos jambes après avoir eu un rapport, c’est soi-disant pour éviter que le sperme ne s’écoule hors de votre vagin et ainsi permettre au plus grand nombre de spermatozoïdes de participer à la « course ». Encore une fausse idée !

« Tout de suite après l’éjaculation, le sperme passe d’une texture visqueuse qui retenait prisonniers les spermatozoïdes à une texture beaucoup plus liquide qui n’entrave plus leur mouvement. Une à deux minutes après le rapport, ils sont déjà dans le col. Si la femme se lève à ce moment-là, ce qui s’écoule est du sperme très liquide, “vidé” de la plupart de ses spermatozoïdes déjà en route vers d’autres horizons », explique le Dr Sylvain Mimoun.

Alors, rester couchée quelques minutes après l’amour, pourquoi pas… mais pour un tendre câlin avec votre homme, bien plus agréable que rester les jambes en l’air toute seule dans votre coin !

La douche vaginale est contre-indiquée:

La douche vaginale est souvent présentée comme une tueuse en série de spermatozoïdes. Vrai ou faux ? « Les femmes qui ont essayé de l’utiliser comme moyen de contraception et se sont retrouvées enceintes savent bien que la douche n’est guère efficace pour tuer les spermatozoïdes », souligne le gynécologue. Conclusion : si vous avez du mal à vous en passer, ne vous privez pas de votre toilette intime pour un argument aussi hasardeux !

source (warugar)