Labé : un jeune de 25 ans brule sa petite sœur âgée d’une dizaine d’années

En ce  mois de juin, mois consacré à  l’enfant, la plupart d’entre eux subissent beaucoup de violences au sein de la société. La semaine passée  dans la commune urbaine de Labé en Moyenne Guinée, c’est un jeune homme qui verse de l’eau bouillante sur sa jeune sœur  après l’avoir battu pendant la journée.

feu

feu

Pour devoir de mémoire c’est dans la soirée du lundi 20 juin 2016, que la fille du nom de Aissatou Diallo âgée entre 12 et 14 ans s’est vue versée de l’eau chaude sur sa jambe gauche par son grand frère Abdoulaye Diallo, âgé de 25 ans.

La cause du problème provient d’un acte de leur neveu qui a craché devant la petite et le grand frère vient directement frapper le neveu. Du coup, Aissatou dit à son frère «  ce n’est pas devant toi qu’il a craché et c’est moi qui nettoie la terrasse donc tu ne dois pas le taper pour ça ». Immédiatement Abdoulaye se jette sur sa sœur et ce, pendant toute la journée, pour finir par la bruler après la rupture du jeûne.

La petite a été sérieusement touchée, car sa partie génitale et l’antérieure  de sa cuisse ont été brûlées par l’eau qui bouillait sur le feu et versée sur elle. Elle a été immédiatement admise d’urgence à l’hôpital régional de Labé pour recevoir des soins médicaux.

Informées de ce cas de torture, les autorités préfectorales à l’occurrence, le secrétaire général des collectivités décentralisées, Lancinet Sangaré et des responsables de l’ONG Sabou Guinée se sont rendu au chevet d’Aissatou Diallo pour constater la gravité de la brulure qu’elle a subit.

Apprenant la nouvelle par la voix d’un de ses responsables  Lanciné Sangaré a vigoureusement dénoncé  l’attitude du commissariat central de la police de Labé, jusqu’à refuser de se prononcer.

Aujourd’hui il n’est de secret pour personne que  l’impunité en Guinée est la cause principale des violences que subissent les enfants.

Fatoumata Naité Diallo