Le gouvernement renoncerait-il à la légalisation de la polygamie en Guinée ?

Dans une annonce ce lundi en conférence de presse, le ministre de la Justice Me Cheik Sako a indiqué que la monogamie a été maintenue dans le Code civil après débat au cours d’un Conseil des ministres, rapporte nos confrères de  guineenews.org.

polygamie

polygamie

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, indique qu’une commission de révision du Code civil qui était composée d’une dizaine de personnes, (toutes de sexe masculin) avait choisi  » l’option  » comme au Sénégal. Il dira, « Je n’entre pas dans les détails. Mais, on n’a pas la même histoire que le Sénégal. Surtout qu’en Guinée, la monogamie est installée. Donc, au conseil des ministres ça été révoqué, et on est revenu à la situation précédente. Il n’y a donc pas de polygamie, c’est la monogamie qui a été maintenue ».

En proposant la polygamie, la commission qui était présidée par Me Cheik Sako avait voulu « normaliser la réalité.» En effet, l’article 315 du Code civil actuel dispose que « la pratique de la polygamie est interdite à toute personne de nationalité guinéenne et demeure proscrite sur toute l’étendue du territoire de la République ».

Par contre, le projet de loi avorté stipulait que, « le mariage peut être conclu : soit sous le régime de la monogamie, soit sous le régime de la polygamie, soit sous le régime de la limitation de la polygamie ».

Le gouvernement a retiré son projet de loi, mais les députés qui vont adopter le nouveau Code civil peuvent y inclure la polygamie.