Lélouma : des femmes interpellées pour avoir agressé un policier venu arrêter un présumé violeur

Lélouma
0

Une vingtaine de femmes a été interpelée par la police dans la matinée de ce dimanche 22 Septembre 2019 dans la localité de  Bombitossokoun. Il est reproché à ces femmes d’avoir agressé un officier de police qui était venu mettre aux arrêts un jeune accusé de tentative de viol sur une femme. 

Lélouma
Lélouma
Le Lieutenant Tamba Milimono en service au poste de police de Laafou dit avoir reçu plusieurs coups de la part des femmes du village, appuyées par le jeune suspect. Grièvement blessé sur plusieurs parties de la tête, le policier suit des soins. Les faits se sont déroulés ce samedi 21 septembre aux environs de 17 heures.

Tout est parti d’une tentative de viol intervenue le 15 septembre dernier. Ce jour, Abdoul dit Mama s’est fait passer pour un conducteur de mototaxi dans un marché hebdomadaire où il a rencontré une femme qu’il aurait tenté de violer en cours de route. La victime que nous avons interrogée explique.

« C’était le 15 septembre, je revenais du marché hebdomadaire de ThiaguelBori. J’ai pris un jeune du nom de Abdoul dit Mama pour me ramener chez moi. Quand nous sommes arrivés en pleine brousse, il a garé sa moto me demandant de le suivre dans la brousse pour coucher avec lui. Il m’a forcé en retirant mon téléphone et mon foulard. Il a tenté d’abuser de moi. Heureusement Dieu m’a donné plus de force pour échapper. Il s’est senti affaibli un moment et j’ai réussi à fuir. Je suis allé saisir la corporation de moto taxi pour le retrouver. Eux-mêmes ont mené les enquêtes, il a été identifié. Ils se sont rendu compte qu’il n’était pas conducteur de taxi. Par la suite, j’ai déposé une plainte contre lui à la police », a expliqué A.D la victime de la tentative de viol.

C’est suite à cette plainte que le lieutenant Tamba Milimono, s’est rendu à BombiTossokoun dans le but d’arrêter le jeune accusé de tentative de viol. Sur place, il a rencontré une forte résistance. C’est sur son lit de malade qu’il est revenu sur sa mésaventure.

« Pour le moment je suis sous traitement, on me dit de rester tranquille parce que j’ai perdu beaucoup de sang. J’étais parti interpeller le jeune avec tout le respect possible. A mon arrivée, c’est la mère du jeune même âgée de près de 100 ans qui a commencé. Elle s’est accrochée à ma main, son fils me donnait des coups de tête. Les autres femmes du village sont venues s’ajouter à eux avec des bâtons pour me rouer de coups partout sur le corps. J’étais armé mais je n’ai répondu à aucun coup. J’ai brandi l’arme sans tirer. Certaines ont fui, d’autres ont persisté. Je tenais toujours le jeune en main quand nous sommes arrivés sur la grande route. Les femmes sont revenues en force encore, elles m’ont gravement blessé à la tête. J’ai 6 points de sutures sur la tête, j’ai perdu beaucoup de sang. Malgré tout, j’ai pu envoyer le jeune avec moi qui a passé la nuit en prison ici. J’attends la réaction de ma hiérarchie. Ce matin la police de Lelouma a envoyé une mission qui a interpellé plus de 20 femmes dont la mère du jeune. C’est à la justice de régler ça parce que ce que j’ai subi est trop », a raconté l’officier de police encore très peiné.

Une centaine de villageois en majorité des femmes aurait déserté le village pour se réfugier dans la brousse de peur d’être arrêtée.

Le directeur sous-préfectoral de la jeunesse de Laafou Thierno Gando que nous avons interrogé raconte : «  Le jeune était recherché depuis quelques jours. Mais c’est hier samedi que la police a pu mettre main sur lui. Il avait été convoqué avant sans qu’il ne vienne se présenter à la police. C’est suite à cela que l’adjoint du commissaire de Laafou s’est rendu dans le village du jeune pour l’interpeller. Ce dernier est revenu avec des blessures que j’ai vues moi-même. Ce matin des agents se sont rendus sur les lieux où ils ont interpelé de nombreuses femmes. Nous les avons aperçus passer avec des femmes dans le véhicule », explique le responsable de la jeunesse de Laafou.

Aux dernières nouvelles ces femmes sont dans les locaux du commissariat central de Lelouma avec le jeune-homme accusé de tentative de viol.

Source africaguinee.com

Leave A Reply