L’émouvante lettre de l’épouse du député Ousmane Gaoual Diallo à son mari

Cher Ousmane, il y a bientôt 5 ans que tu décidais de rentrer en Guinée pour mener un combat politique auprès de nos compatriotes pour l’amélioration de la gouvernance en Guinée. Ce n’était pas facile pour nos enfants et moi-même. Et nous étions doublement angoissés car c’était non seulement la première fois de la vie que tu sois aussi distant de nous. Et puis, connaissant l’histoire politique de la Guinée, nous savions que ce projet comporte beaucoup de risques.

GaoualNéanmoins, sachant que tu as toujours pris les bonnes décisions dans notre vie; sachant également combien tu tiens à notre Guinée, nous avons fini par accepté cette décision. En même temps, nous avons décidé de t’accompagner dans cette initiative qui n’était que la suite logique des nobles ambitions que ta as toujours eue pour nos compatriotes.

Mais depuis deux semaines, suite à ce regrettable incident, je suis choquée voire bouleversée par les choses horribles racontées à dessin à ton sujet. Tu es présenté comme un monstre par des adversaires politiques qui en réalité ne sont que perturbés par les compétences, le courage, l’intégrité dont tu fais preuve.

Face à cette situation, je me sens obligée de sortir du retrait et du silence que je m’étais imposée pour dire qui est réellement Ousmane Diallo, l’homme que je connais depuis 28 ans et dont je suis l’épouse il y a 19 ans. En effet, est ce mari attentionné, qui s’est toujours investi pour mon bien être et celui de nos enfants. Tu as été et tu es ce père de famille exemplaire pour nos cinq enfants et moi-même.

Durant toute ta vie en France, tu n’as cessé de t’investir pour tes compatriotes à travers des actions dans la vie associative, des projets de développement, des dons et des aides aux étudiants Guinéens dans le cadre de la poursuite de leurs études en France.

Nous avons dans la haute administration guinéenne actuelle, des amis et camarades de classe qui pourraient le témoigner s’ils le souhaitent. En attendant, mon devoir d’épouse, est de dire ces quelques mots pour aider à mieux connaître l’homme avec qui je vis depuis bientôt trente ans.

Durant toutes ces décennies, le dialogue et la concertation ont été les piliers de notre union. Sportif de haut niveau et possédant un fort tempérament, tu t’es toujours opposé à la violence sous toutes les formes. Contrairement à ce qu’insinuent ceux qui ne te connaissent pas, tu ne t’es jamais servi des arts martiaux pour te bagarrer. Tu t’en es plutôt servi pour être performant dans la vie courante, notamment professionnelle. C’est ce qui t’a permis d’être ce travailleur acharné, forçant le respect et l’estime de tes nombreux collaborateurs dans les différentes entreprises où tu as travaillé.

Je voudrais alors te rassurer que l’étiquète que des ennemis de la démocratie veulent te coller n’entament en rien, l’image exemplaire que nos nombreux amis, de la France et de la Guinée, en passant le reste du monde gardent de toi.

Quant à tes enfants et moi-même, nous retenons de toi, un père de famille responsable, juste et adorable. Un homme qui, après une vie professionnelle bien remplie en France, décide par amour pour son pays de retourner en Guinée pour contribuer à y installer une démocratie véritable où tout honnête citoyen peut vivre.

Et les multiples témoignages de soutiens que nous ne cessons de recevoir depuis plus d’une semaine, nos enfants et moi-même, nous confortent dans le soutien sans faille que nous t’apportons dans l’épreuve que tu traverse.
Et en dépit des doutes qui nous assaillent, nous espérons que la procédure en cours redeviendra et restera purement judiciaire.

En tous les cas, saches que notre amour et notre confiance en toi, nos enfants et moi-même, ne feront que grandir.

Paris, le 9 Août 2015

Ton épouse, Nénè Ami Barry

Source (visionguinee.info)