Les atouts de l’huile d’olive sur la santé

– Anti-infarctus : c’est son rôle dans l’alimentation traditionnelle des pays méditerranéens qui a mis la puce à l’oreille des savants. On s’est aperçu qu’il y avait moins d’infarctus du myocarde, moins de mortalité par maladie coronarienne chez les adeptes du fameux régime crétois.

oliveL’huile d’olive contient une quantité très élevée de gras monoinsaturés (80 % de sa teneur en lipides). Elle est riche en acide oléique, un acide gras de la famille des omégas 9 ; or les oméga 9 ont comme particularité de faire baisser le taux de cholestérol LDL (dit « mauvais cholestérol ») dans le sang.

– Anti hypertension : les polyphénols dont elle est riche protègent les artères de l’athérosclérose : la formation de plaques d’athérome, dues à une accumulation de graisse, (cholestérol et calcium).

– Anti douleur : si on était futé, on boirait une tasse d‘huile d’olive quand on a mal à la tête ! Des chercheurs américains** ont en effet démontré que l’huile d’olive extra-vierge avait des effets anti inflammatoires aussi efficaces que l’ibuprofène. Des atouts une nouvelle fois dû aux fameux oleocanthals, des composants décidément très intéressants.

– Anti-constipation : elle accélère les contractions de la vésicule et stimule la production des sels biliaires, laxatifs naturels. Et contrairement à l’huile de paraffine, elle n’entraîne pas avec elle les vitamines liposolubles (A, E, K, et D). Donc, pas de risque de carence vitaminique comme avec la paraffine.

-Anti-âge : l’huile d’olive aurait aussi le pouvoir de ralentir le vieillissement des cellules, de la peau comme du cerveau. Ses omégas 9 servent à stimuler l’activité des cellules. Et ses polyphénols sont des anti-oxydants puissants. Ces derniers participent d’ailleurs au renforcement renforcement des os, en absorbant pendant la digestion le calcium et la vitamine D, lesquels seront réorientés vers notre squelette.

– Anti bourrelets : c’est une vertu étonnante de l’huile d’olive, qui est pourtant un lipide à 98 % : « Elle bloque dans les tissus adipeux l’acide gras synthase, une enzyme qui a un petit faible pour les excédents de glucides, à partir desquels elle fabrique de la graisse, explique Giulia Enders, auteur du très intéressant (et très drôle) « Charme discret de l’intestin » (éditions Actes Sud).

– Riche en 2 vitamines essentielles : la vitamine K, très utile pour la formation des os, elle sert aussi à fabriquer les protéines qui sont nécessaires pour faire coaguler notre sang. Et la vitamine E, dans les huiles première pression à froid. Cet antioxydant majeur protège la membrane cellulaire, surtout celle des globules rouges
et blancs (défenseurs du système immunitaire).

Source (Femmeactuelle.fr)