« Les familles se battaient pour ne pas que leurs enfants fassent du mannequinat… » dixit Rokia Kaba

Rokia Kaba, après un bon bout de temps, revient dans sons pays dans le cadre du Festival International de la Mode Guinéenne, FIMOG. Elle est invitée par l’organisateur AlphaO, qui lui a dédié un prix du concours Top Modèle 2017. Rokia est une ancienne mannequin, une polyvalente d’ailleurs.

Rokia Kaba-Jean Charles

Rokia Kaba-Jean Charles

« Je suis très contente d’être là. J’ai travaillé comme mannequin dans l’industrie de la mode, j’ai aussi vendu mon image pour des pancartes publicitaires, en Guinée ici, j’ai travaillé à la télé comme chroniqueuse à Dakar, pour une chaine panafricaine. J’ai fait aussi la restauration. J’ai commencé le mannequinat lorsque j’avais 18 ans, maintenant j’ai arrêté car je suis maman, » nous a-t-elle confié.

Le concours Top Modèle de cette troisième édition du FIMOG, s’est passé mercredi dernier à l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry. Un concours qui a mis en compétition 20 candidats guinéens, dont 10 filles. A l’issu du concours, deux Top Modèles ont été choisi par le jury. Et les prix étaient dédiés à deux mannequins internationaux d’origine guinéenne, dont Rokia Kaba.

Rokia Kaba-Jean Charles

Rokia Kaba-Jean Charles

Rokia affirme être surprise de la façon dont ils ont été réceptionnés au stade, « ce soir j’ai été influencée, j’ai reçu une bombe en plein visage. J’ai été accueillie comme une princesse. AlphaO m’a appelé et m’a annoncé que le prix féminin Top Modèle porte mon nom Rokia Kaba. Il était 6h du matin je n’ai pas pu dormir. Apres avoir quitté le podium guinéen et africain, aujourd’hui j’ai carrément été bluffée par la carrure et la prestance des garçons et filles mannequins. On voit qu’on avance coté mode en Guinée, jusqu’au point que les mamans viennent soutenir leurs enfants qui défilent. A mon époque ça n’existait pas, les familles se battaient pour ne pas que leurs enfants fassent du mannequinat, parce qu’on voyait ça d’un mauvais œil. Mais aujourd’hui je pense qu’il y a un grand pas et je les félicite ».

Rokia faisait partie des membres du jury, elle nous confie que, « la gagnante je la connais pas, je ne me souviens même pas de son prénom je m’en excuse. Elle a été choisie parce que ce n’est pas seulement pour la Guinée, elle doit sortir hors du pays et représenter ce pays. Donc on ne va pas choisir quelqu’un parce qu’on la connait, on va laisser le laxisme de coté et donner aux personnes qui méritent leur place. Et cette fille, honnêtement elle mérite le prix

Fatoumata Binta-Rokia Kaba-Aissata Ndiaye

Fatoumata Binta-Rokia Kaba-Aissata Ndiaye

Rokia Kaba ».

Parlant de la mode guinéenne et de ce que la Guinée peut attendre d’une Rokia Kaba, elle nous dit ceci, « j’ai beaucoup d’espoir pour la mode guinéenne par rapport à ce que je vu ce soir. Ce que je pourrai faire pour mon pays, sur le plan culturel je suis prête à me déplacer, abandonner tout ce que j’ai à faire et venir soutenir les initiatives ici ».

Sur son instagram, elle avait le nom de la célèbre mannequin Naomi Campbell, elle a du changer et remettre son propre nom, notre rédaction a voulu savoir pourquoi elle a choisi Naomi Campbell ? Rokia nous a répondu ceci « On dit qu’à la table du roi, il n’y a pas que des rois. Donc réfléchissez-y ».

Aminata Diallo