Les pertes blanches à très forte odeur, ce n’est pas normal !

pertes nauseabondesCertaines pertes blanches ont une odeur très forte, que l’on compare parfois à une odeur de poisson. Dans ce cas, les pertes blanches sont souvent de couleur grisâtre, selon Doctical.com. Là, vous voyez, ça ne va plus du tout. Ce phénomène est dû à ce que l’on appelle une vaginose, ou une infection vaginale déclenchée par des bactéries se développant en l’absence d’oxygène. Cela n’a rien à voir avec une mycose due à une levure, le candida albicans, ni avec une Infection sexuellement transmissible (IST). La vaginose est due à des bactéries qui se développent si le vagin n’est pas suffisamment acide, donc si sa flore est en mauvais état. Notez qu’après un rapport sexuel, en cas de vaginose, l’odeur est pire. Pourquoi ? Parce que le sperme est alcalin et non acide, du coup, cela empire la situation.

Pertes blanches à odeur forte, mais pas horrible ? Si vos pertes blanches sentent mauvaises, mais sans que ce soit une odeur de poisson, cela peut être dû à l’hygiène inadaptée. Notez que l’on ne parle pas de manque d’hygiène, ce qui est tout à fait différent. Peut-être portez-vous des protèges-slips ou des dessous synthétiques favorisant la macération et la transpiration de cette zone. Du coup, les bactéries se développent dans les pertes blanches, mais pas dans votre vagin. Donc elles finissent, dans la journée, par avoir une forte odeur, sans que vous en souffriez (à part l’odeur !) qui peut complexer.

pertesQue faire en cas de pertes blanches malodorantes ? Commencez par éviter de vous laver l’intérieur du vagin. Les toilettes intimes exagérées sont la première cause de pertes blanches malodorantes car cela détruit la flore vaginale qui ne peut plus protéger la zone intime, laissant la place aux bactéries sources d’odeurs !

Ne vous essuyez jamais de l’arrière vers l’avant quand vous allez aux toilettes : vous ramèneriez des bactéries présentes au niveau de l’anus, celles qui, justement, peuvent déclencher une vaginose avec des pertes à odeur de poisson !

Ne vous lavez jamais au niveau de la vulve avec des produits désinfectants ou des produits chimiques, car ils tuent les bactéries, et surtout ils détruisent la flore vaginale assurant un bon équilibre à votre parfum intime naturel.

Utilisez des sous-vêtements en coton, jamais en synthétique, car ils entraînent une macération, une multiplication plus importante des bactéries et donc plus d’odeurs désagréables.

N’utilisez pas de protège-slips en matière synthétique pour la même raison. Il vaut mieux changer de sous-vêtement dans la journée si nécessaire.

Et si vous sentez vraiment le poisson, allez voir votre médecin. Le traitement d’une vaginose, ce sont des antibiotiques. Et c’est bien ensuite de prendre des probiotiques pour réensemencer votre flore vaginale.

Mauvaise odeur des pertes blanches, quand c’est dans la tête ! Quand on commence à se poser trop de questions et à trop s’observer, on peut faire une fixation sur l’odeur (désagréable) des pertes blanches. Exactement comme certaines personnes le font pour l’haleine. Elles croient qu’elles ont mauvaise haleine, ne parlent plus jamais sans mettre la main devant leur bouche, s’éloigne de leur interlocuteur… alors que leur haleine est normale ! Certaines femmes au tempérament angoissé et qui manquent de confiance en elles peuvent avoir la même réaction pour des pertes blanches trop odorantes ou malodorantes… à leur avis. Elles ne veulent plus de baisers sur le sexe et encore moins de cunnilingus à cause de l’odeur présumée de leurs pertes blanches. Souvent sans oser en parler à leur partenaire qui pourrait les rassurer. S’il les rassure, elles pensent qu’il le fait pour leur faire plaisir.

La solution, dans ce cas, c’est de prendre une douche avant l’amour. Ou si vous n’y croyez pas, d’en parler à votre gynéco de ces pertes blanches odorantes, et il vous donnera son avis. Il est habitué !

ailComme le rapporte confidentielles.com, quelques remèdes de grand-mère peuvent aider à lutter contre les pertes. Il est conseillé de boire chaque jour plusieurs tasses de tisane de lamier blanc, jusqu’à ce que les pertes diminuent. La femme peut également faire bouillir du persil plat et boire 3 verres par jour de cette boisson. Elle peut consommer une gousse d’ail chaque matin, après le petit-déjeuner. Pour celles qui ne supportent pas le goût et l’odeur de l’ail, elles peuvent consommer des capsules d’ail désodorisées vendues en pharmacie.

Par ailleurs, une autre solution efficace est la douche vaginale à base d’eau bouillante avec deux gousses d’ail émincées. Mettre cette lotion dans une poire à lavement et faire un lavement tous les soirs jusqu’à l’obtention de résultat. Après le traitement et pour prévenir les récidives, la femme doit faire des douches vaginales avec cette lotion, deux fois par semaines. Finalement, une lotion à base de lavande est également efficace pour la toilette vaginale.