Les routes de Conakry : Occupation anarchique par les femmes marchandes

Ici c’est Koloma dans la commune de Ratoma, où des dizaines de femmes et leurs marchandises tels que des fruits et légumes, occupent le long de la route du prince. Piétons et engins roulants sont obligés de faire attention, accepter les caprices d’une vendeuse et ses clients, ou encore ceux qui portent les bagages contenants ces marchandises.

FEMMES MARCHENDESDans les taxis, chacun se souci pour elles tout en s’exprimant « regardez cette pagaille ? Elles n’ont même pas peur qu’une voiture les percute ici. »

Vient s’ajouter ceci : « elles sont celles qui causent des embouteillages ici a Koloma et partout où il y a des marchés au bord de la route. Pourtant, les autorités ont fait leur mieux. » laissent entendre certains passagers dans les taxis.

Aminata Diallo.