Les secrets de l’enseignante nommée « prof de l’année » aux USA

« J’ai demandé à l’administration de mon école un système karaoké. Les gosses adorent ‘Billie Jean’ », explique Shanna Peeples, qui enseigne l’anglais dans un lycée d’Amarillo, au Texas. La jeune femme, titulaire de la distinction nationale de Prof de l’année 2015 aux États-Unis, accueille dans sa classe beaucoup de réfugiés, dont un grand nombre sont loin d’être à l’aise en anglais, rapporte share.america.gov/fr. Mais faites-leur chanter un tube de Michael Jackson, et ils auront vite fait d’apprendre du vocabulaire et des constructions grammaticales : l’enseignante a plus d’un tour dans son sac.

shanna obama Le président Obama lui a rendu hommage et, à travers elle, il a tiré son chapeau aux 3,2 millions d’enseignants américains. En quelque sorte ambassadrice des profs, elle s’est rendue dans plusieurs pays du Moyen-Orient où elle a rencontré des responsables gouvernementaux, des enseignants et des élèves. Objectif immédiat : attirer l’attention du public sur l’importance de l’enseignement et partager les meilleures pratiques des États-Unis dans ce domaine. Mais le travail de longue haleine, c’est d’aider les enfants à réussir dans la vie. Et dans cette optique, « les enseignants du monde entier sont mes collègues », affirme-t-elle.

shannaShanna Peeples n’hésite pas à utiliser les technologies modernes puisqu’elles font partie du quotidien de ses élèves. En l’occurrence, les téléphones portables, qui peuvent offrir de nouvelles méthodes d’apprentissage. Tout en se divertissant, les élèves de Shanna Peeples améliorent ainsi leur maîtrise de l’anglais et des savoirs visuels.

Comment Shanna Peeples s’y prend-elle pour établir un rapport avec ses élèves, dont beaucoup ont connu de récents traumatismes ? La compassion, répond-elle. « Quand on a peur, on a du mal à apprendre. Un sourire, ça se traduit dans toutes les langues, et ça met immédiatement les gens à l’aise. »