L’histoire inspirante d’une mannequin amputée à cause d’un tampon

mannequin2Lauren Wasser, la mannequin qui a perdu une jambe en 2012 après avoir contracté le syndrome du choc toxique, poursuit le fabricant des tampons Kotex Natural Balance, a rapporté People, lundi dernier.

La beauté de 27 ans, qui a rarement mentionné sa maladie infectieuse, a confié au magazine américain qu’elle a accepté la situation des années plus tard, soit au printemps dernier.

«C’était une période très sombre de ma vie et j’ai cru que je ne pouvais plus continuer à vivre», a-t-elle expliqué.

mannequin1À 24 ans, Wasser avait tout pour elle: une carrière de mannequin, du succès à l’école et un bel avenir comme athlète, jusqu’à ce qu’elle se retrouve clouée à un lit d’hôpital pendant quatre mois.

C’est sa mère qui l’avait retrouvée effondrée sur le sol de sa chambre, brûlante de fièvre. À deux doigts d’une crise cardiaque, les médecins avaient demandé l’analyse de son tampon hygiénique après avoir découvert que ses organes internes cessaient de fonctionner les uns après les autres.

Malgré tous les efforts de l’équipe médicale, l’infection du mannequin s’était répandue jusqu’à sa jambe et elle avait dû se faire amputer après avoir contracté la gangrène.

«J’avais tellement honte de ma jambe, a-t-elle continué. J’avais peur de la réaction des gens, puisque l’ancienne moi n’avait aucun défaut.»

Elle a retrouvé le goût de vivre grâce à son petit frère de 14 ans. «Je voulais lui montrer comment être badass et rester fort», a-t-elle conclu.

mannequinToujours mannequin, Lauren Wasser veut aujourd’hui sensibiliser les femmes au danger du port du tampon et inspirer les jeunes filles handicapées.

Selon le Dr Patrick M. Schlievert, professeur et président du département de microbiologie du Carver College of Medicine, qui a travaillé sur 8 000 cas impliquant le syndrome du choc toxique, la meilleure façon de réduire le risque d’infection est d’utiliser un tampon avec un faible degré d’absorption et de le changer tous les 4 à 8 heures.

Source (journaldequebec.com)