Libre opinion : Équité-genre ou ironie teintée d’ethnicité

En Guinée l’équité est mal comprit ! Les hommes dans leurs arrogances pensent être supérieurs alors que de fois ils sont inférieurs. Ce qui est marrant dans tout cela est qu’ils mesurent « la force » par rapport au physique, chose faussée. La supériorité voyons voir qu’est-ce qu’elle signifie ? Attendre tout de la maison et ne même pas sortir ou bien sortir et se démerder pour renvoyer quelque chose en famille ?

elhadje ousmane dkEn Guinée, il est à reconnaitre que ces deux tendances varient par rapport à l’appartenance ethnique. Les Soussous ont des « hommes paresseux et libertins généralement », donc la femme est une brave elle est la « personne à tout faire », elle part au marché vend des poissons fumés et avec toutes ces difficultés qu’elle rencontre au marché, elle revient à la maison, elle ne s’empêche pas de préparer pour son « mari bouffon » et les enfants, de fois elle se lève même tôt si les enfants sont scolarisés pour préparer quelque chose. Elle sort donc vers les 5h et rentre le soir, c’est le « mari bouffon » de ce genre de femme qui passe toute la journée à jouer « guinée games » en espérant gagner un pactole de « millions » ou bien il passe tout son temps à jouer aux damiers avec ces amis « chômeurs patentés ».

Les Peulhs dans la plus part des cas ce sont les « hommes en petit « h » » qui sont les « mecs à tout faire », bien que dans certaines individualités, il y a des femmes qui sont braves. Mais à ce niveau, il y a paradoxe, car la femme peule parcimonieuse et trop égoïste n’est pas dans la plus part des cas la « personne à tout faire », cela me fait rire quand celle-ci demande équité alors qu’elle-même pense qu’aider son mari si elle en a la possibilité ne relève pas de son droit. Thioboty, c’est cela le hic à ce niveau ! Tu veux l’égalité alors que tu es égoïste, le jour où tu va cesser ce comportement, je serais le premier à te supporter mais avant cela tu a à faire.

Les Malinkés les deux se débrouillent pas mal. D’un coté l’homme avec son petit commerce ou son activité et de l’autre coté la femme aussi avec sa petite occupation. Mais là, il y a une seule chose que je retiens c’est l’autorité soit c’est la femme qui engueule ou c’est l’homme qui fait « le petit roi » et la femme se tait.

Les Forestiers aussi et la femme et les hommes sont tous des braves, c’est d’ailleurs un exemple réussi quelque part de « famille » ayant un tout petit peu un comportement occidental grâce a leur évangélisation, c’est comme les bagas plus précisément les « bagas fotés ».

Mais essayons de revenir à la notion de l’émancipation, elle est masturbée en Guinée, car la « femme » est plus transformée en objet de satisfaction sexuelle et pour les travaux ménagers. Quand il s’agit de parler « politique » le plus souvent on dit que ce n’est pas le problème de « femmes », alors qu’une femme bien formée excelle bien autant qu’un « homme ». Elle ne peut être corrompue facilement comme l’homme qui est facile à duper surtout s’il y a une femme en face de lui.

Il faut aujourd’hui admettre que les femmes sont victimes d’injustices de tout bord et de connotations qui réduisent grandement leur capacité et leur force énergétique à se confirmer dans cette horde prétentieuse d’hommes. La théorie selon laquelle l’homme serait plus intelligent que la femme n’est que spéculation pour maintenir les femmes dans une position socialement faible, elle n’a rien de vraie. Et d’autres vont s’armer de pensées religieuses pour démontrer l’impossible en faisant croire que l’homme est supérieure à la femme. Mais lorsque nous regardons littéralement et profondément les textes sacrés on ne peut retirer certaines grandes figures emblématiques qui étaient des femmes. C’est le cas de la femme d’Imran, de la femme de pharaon, de la femme du prophète, de la femme qui fut la première personne à être tuée pour l’Islam et tant d’autres que l’on ne peut citer, la liste reste ouverte.

C’est vrai que les gens ne sont pas égaux, mais il est à admettre qu’il y a des hommes « femmelettes» c’est-à-dire à attitude de femme et il y a des femmes braves qui ne s’inclinent pas facilement devant des hommes quand il s’agit de parler de capacités à manager. Le problème est que de fois la femme se minimise à tel point qu’elle pense elle-même être un « être inférieur », elle confirme alors l’attente des « hommes » vis-à-vis d’elle. A trop aimer la faciliter la femme ainsi se rend médiocre !

De fois certaines femmes au lieu de travailler dur, elle préfère satisfaire un homme pour gagner un boulot, satisfaire un professeur pour avoir une note, satisfaire pour arriver à ses fins, voilà pourquoi aussi les femmes et les filles en Guinée n’ont pas le respect qu’elles doivent avoir. Tu veux être respecté commence à être exigeante avec toi-même et tu verras bien si une tierce personne va se foutre de ta gueule. Les hommes aussi au risque de ne pas être trop dur voire même sarcastique tâchez de comprendre que le respect doit être des deux côtés. Respectez la femme et elle vous respectera au lieu de dire « respecte moi » alors que toi tu ne fais pas pareil avec elle.

Vive l’équité et non l’égalité Vive les femmes Par BALDE El Hadj Ousmane Sociologue