Lutte contre l’excision : Binta et Anita lancent une petition en ligne

Binta Diallo Miss Guinée France 2011, et Anita Traoré fondatrice et présidente de l’association Chance et Protection Pour Toutes, ont lancé il y a un peu plus d’un mois, une pétition sur le site change.org, qui a atteint plus de 101960 signatures, avec le hashtag #Brisonsletabou .

Binta et Anita

Binta et Anita

Elles se sont rencontrées en 2010, dans le cadre de la préparation de l’élection Miss Guinée France 2011 où elles étaient candidates. Binta avait pour projet de mener une campagne de sensibilisation contre les mutilations génitales féminines en Guinée. Projet qu’elle a réalisé lors d’un séjour à Conakry en janvier 2011. Ensemble, elles ont donc decidé de réunir leurs forces afin de combattre les violences faites aux femmes.

Pourquoi le lancement de cette petition ?

Elles repondent, « pour sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur les mutilations génitales féminines. Il faut savoir que 200 millions de filles et de femmes ont été victimes d’excision dans le monde. En 2004, on estimait à 53 000 environ le nombre de femmes adultes excisées résidant en France ».

L’objectif du duo est d’attirer l’attention des pouvoirs publics. C’est pour quoi leur pétition a été adressée à la Ministre française de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem. « Nous voudrions que le sujet de l’excision soit inclu dans le plan national de sensibilisation aux violences faites aux femmes dispensé au sein des établissements scolaires. Il est important d’informer sur ces sujets, qui malheureusement restent encore tabous dans nos sociétés ».

Djenabou Baldé

Djenabou Baldé

Même si cette pétition est adressée au gouvernement français dans un premier temps, selon Binta et Anita, elle l’est aussi aux gouvernements des pays dans lesquels l’excision est un fléau. Elles disent viser le monde entier, car l’excision fait partie d’une des nombreuses violences faites aux femmes. En matière d’amélioration de la condition féminine, il y a encore beaucoup de travail à faire, d’après elles.

Petition Binta et Anita by men

Petition Binta et Anita by men

« La campagne prendra fin lorsque nous aurons obtenu gain de cause, sans cela nous continuerons ! Nous ne sommes pas accompagnées, mais à deux nous ferons beaucoup de choses, nous en sommes convaincues, » confient Binta et Anita.

Aminata Pilimini Diallo