Marche du FNDC à Conakry: la journaliste touchée s’est réveillée

Djiwo Bah
0

Comme chaque jeudi, depuis quelques semaines, le Front National pour la Défense de la Constitution FNDC, organise des marches pacifiques dans toute la Guinée. Ce jeudi 14 novembre n’a pas été en marge, mais l’atmosphère était tendue entre manifestant.es et forces de sécurité. Plusieurs personnes ont été touchées par balle et par gaz lacrymogène.

Djiwo Bah

L’une des personnes touchées est la journaliste Mamadou Djiwo Bah du site loupeguinee.com. Elle a inhalé du gaz lacrymogène comme beaucoup d’autres journalistes et manifestant.es, mais elle n’a pas pu tenir. Alors elle a perdu conscience et a été évacuée dans une clinique à Bambeto où son administrateur l’a rejoint immédiatement.

Joint au téléphone par notre rédaction, M. Saidou nous confie qu’elle va bien, « elle s’est réveillée, mais elle ne parle pas pour le moment. Elle n’a pas été touchée par une balle, mais a avalé du gaz. »

manifestante touchée à la cheville

À noter que d’autres femmes ont été touchées, une par balle à la cheville, une autre, la députée Mme Tata, par gaz lacrymogène.

Aminata Diallo

Leave A Reply