Mariage précoce: une réalité qui entrave l’avenir de certaines jeunes filles

Les coutumes et les traditions de la société guinéenne, comme beaucoup d’autres pays conduisent certains parents, malgré les campagnes de sensibilisations pour lutter contre les mariages précoces, à célébrer des mariages arrangés.

mariage precoce

mariage precoce

Des mariages de jeunes filles qui n’ont aucune expérience sur les manières de prendre soin du mari. Certes, l’éducation sexuelle reste un véritable tabou dans plusieurs familles. Un phénomène qui conduit certaines au divorce, mais aussi de préjugés qui enfreignent leur avenir matrimonial.

La problématique du mariage précoce reste un défi à relever, car bon nombre de jeunes filles sont mariées à  bas âge et dès après le mariage,  certaines d’entres elles sont confrontées à des difficultés au foyer. Pire si elles sont  mariées à des individus qui n’ont pas la moindre idée du savoir vivre. C’est le cas de cette jeune fille qui s’est confiée à nous.

Mariée à deux reprises, Mlle Oumou Hawa, coiffeuse de profession et âgée de vingt-cinq ans, se dit à présent très vigilente et mûre pour choisir dorénavant son futur mari. Pour la petite histoire, elle raconte : « Quand je me suis mariée pour la première fois, j’étais naïve, cependant j’aimais vraiment mon mari et lui aussi m’aimait. Mais je ne sais pas comment il a fait pour me détester chaque jour et on a fini par divorcer, » a-t-elle dit en ajoutant que, « pour  la deuxième fois, je n’aimais pas du tout celui-ci, c’est pourquoi je ne pouvais pas être avec lui et il ne venait pas d’une bonne famille ».

Par ailleurs, sa seconde expérience du mariage avait été plutôt une mise en scène car, dira-t-elle, « cet homme était allé chercher des gens n’ importe où, pour leur faire passer pour sa famille et nous on n’avait pas cherché à savoir exactement leur origine, » regrette-t-elle

C’est pourquoi, Mlle Hawa ne décolère pas, parce que dit-elle avec son métier, elle peut subvenir à ses besoins. Et, pour elle, ces deux expériences l’ont servi de leçons à l’avenir. «En ce moment même, il y a un jeune qui veut m’épouser, mais cette fois ci je ne vais pas me précipiter, car je vais enquêter et voir si, une vie de couple est possible avec lui, sinon j’attends ce que Dieu décide pour moi, » conclu-t-elle

mariage-precoce-dessin

mariage-precoce-dessin

Devenue monnaie courante, le mariage précoce reste un fléau qui compromet l’avenir de bon nombres de jeunes filles, c’est pourquoi des efforts restent à fournir.

Mariama Djouldé Barry