Membre des Ideal Black Girls, Nat est de retour sur la scène musicale, voici pour vous son parcours !

Natu Camara aka Nat, membre du premier groupe de hip-hop féminin en Guinée « Ideal Black Girls », aujourd’hui chanteuse en solo, est née en Cote d’Ivoire et a grandi en Guinée. Elle était aux États Unis ces dix dernières années, depuis son mariage jusqu’à son veuvage, elle est de retour en Guinée avec un album de 13 titres et un autre album en banque.

Natu Camara aka Nat

Natu Camara aka Nat

Avant de faire la musique, prendre une longue pause et reprendre son métier de chanteuse, elle a d’abord fait des études et a travaillé à Conakry. Natu a commencé son primaire à Mamou au Fouta Djallon pendant un an, elle revient à Conakry pour continuer à l’école primaire SOS  d’Enta Nord, son collège à Sangoyah et le lycée à Yimbaya. Nat a étudié la Gestion des Entreprises à Gamal Abdel Nasser, où elle finit en 2002.

Natu Camara aka Nat

Natu Camara aka Nat

Entre temps, elle travaillait à la Banque Centrale, elle a aussi fait un temps dans une imprimerie. Nat connu plus en tant que chanteuse, faisait déjà la musique avec ses amies lorsqu’elle était au collège. Elles ont d’aill eurs sorties leur premier album en 2002 et ont séduites les mélomanes, car en ce temps le hip-hop n’était pas pour tout le monde encore moins des jeunes filles, surtout intellectuelles. Mais elles l’ont fait et ça les a aidées à prospérer dans plusieurs domaines, elles étaient sollicitées partout. Avant de commencer le hip-hop, Nat était impliquée dans les organisations culturelles de ses différentes écoles, elle faisait un peu de tout, le théâtre, le défilé de mode, la musique. A part tout ceci Nat était choriste pour beaucoup de chanteurs guinéens.

Nat

Nat

Etant des pionnières de la musique urbaine côté femmes, Nat et son groupe, après plusieurs tournées à l’internationale, ont été séparées par des situations familiales. Elle est partie aux Etats Unis, les autres à Paris juste après la sortie de leur deuxième album où Nat n’a pas pu assister puisqu’elle  était veuve. Cependant, elle a profité de ces années hors de la scène pour se lancer dans l’humanitaire. A New-York, Natu vient en aide aux enfants africains, les guinéens en particulier, qui vivent le harcèlement à l’école.

A coté, elle cuisinait un album dont le titre est « Dimedi » « Enfant » en soussou. Ce qui prouve qu’elle s’intéresse réellement aux enfants et a un objectif pour eux. Alors, comme on le dit souvent, mieux vaut tard que jamais, Nat rentre en Guinée, pour sortir son album « Dimedi » qui comporte 13 titres, qu’elle a enregistré au Mali, dans le studio du légendaire Salif Keita.

Natu Camara aka Nat

Natu Camara aka Nat

Natu Camara nous confie qu’elle a d’autres projets, notamment venir en aide aux filles et femmes guinéennes, la sortie un deuxième album solo déjà prêt, un come back avec les Ideal Black Girls et tant d’autres.

Aminata Diallo