Ministère de la justice: des points en faveur des femmes dans les réformes du département

Ce mercredi 12 décembre, le ministère de la justice a ouvert ses portes au public guinéen, ça s’est passé à la chancellerie. De 10h à 15h, les principales avancées de la réforme dudit département ont été présentées à des justiciables. Cette activité a connu la présence du 1er responsable de ce ministère, des ambassadeurs, des magistrats et Hommes de droit.

Portes Ouvertes Ministère de la justice

Nouvelle à ce departement et surprise du manque de communication du ministère de la justice, Mme Emma Camara a décidé de mettre  des informations à la disposition de la population guinéenne. Pour elle, il y a eu beaucoup de réformes et des lois qui sont méconnues par les guinéens. Cette communicante digitale a donc décidé de créer un site web pour ce ministère ( justiceguinee.gov.gn ). Puis organiser cette journée Portes Ouvertes pour informer le peuple de ce qui se passe dans ce département.

Portes Ouvertes Ministère de la justice

Après la cérémonie d’ouverture, il y a eu une exposition sous le thème « La justice de 1958 à nos jours« , une visite de stands et un panel sous plusieurs thèmes dont: « Protection des droits de l’Homme: quelles avancées en Guinée?« , « Peine de mort: comment la Guinée pourrait-elle assumer sa position »? Pour ne citer que ceux-ci.

Portes Ouvertes Ministère de la justice

Une brochure des réformes a été offerte aux participants. Parmi ces réformes il y a celles institutionnelles, celles législatives et réglementaires dans lesquelles il y a « l’élimination de l’arsenal juridique, des dispositions discriminatoires à l’égard des femmes et des autres couches sociales défavorisées« , « la répression des nouvelles formes de criminalité, du crime organisé, de toutes les formes de violences basées sur le genre, de la corruption et de l’impunité ».

Portes Ouvertes Ministère de la justice

Beaucoup d’autres points sont dans cette brochure que les internautes pourront sûrement retrouver sur le site web du département.

À noter que cette journée entre dans le cadre de la journée des Droits de l’Homme du 10 décembre.

Aminata Diallo