Mort d’une jeune guinéenne en Belgique: voici les premières informations

Hier mercredi midi, le corps sans vie d’une jeune fille de 25 ans a été retrouvé au sein d’une habitation, située rue des Prés à Wandre; elle avait été poignardée à plusieurs reprises, rapporte lalibre.be.

Violence

Violence

La victime Oumou Tabara et son époux sont tous deux des guinéens, ils ont deux enfants, le dernier âgé de quelques mois.

C’est non loin de la voie ferrée, que le corps sans vie de la jeune fille a été retrouvé, après une dizaine de jours de recherche. La jeune Liégeoise avait en effet été signalée disparue.

Très rapidement, l’enquête s’est dirigée vers le compagnon de la disparue qui a été interrogé par la justice liégeoise. Les propos de ce dernier étaient relativement confus; il avait dès lors été arrêté, avant même que l’on ne retrouve le corps de la jeune femme, selon lalibre.be.

Les coups de couteau observés sur le corps de la victime ne laissent aucun doute sur la cause du décès. Nul besoin de préciser que la détention du compagnon a été prolongée.

L’audition du jeune homme est toujours en cours. L’enquête devrait permettre de déterminer le mobile exact du crime. Le parquet de Liège a dépêché un médecin légiste sur place.

À rappeler qu’il y a quelques semaines, une autre guinéenne avait été assassinée par son époux qui est aussi guinéen, en France, sans oublier cette autre guinéenne qui a été tuée par son compagnon au Maroc, le même mois.

PAD