Nigeria: 214 filles libérées de Boko Haram enceintes

Libérées par l’armée nigériane, les captives de Boko Haram, prisonnières du groupe islamiste pendant de longs mois dans le nord-est du Nigeria ont raconté leur calvaire, la faim, les privations et les menaces.

boko haram fillesDes femmes libérées par des combattants de la secte islamiste Boko Haram dans le nord du Nigeria ont révélé qu’alors que l’armée approchait pour les sauver, des otages ont été lapidées à mort.

Plusieurs d’entre elles ont succombé à leurs blessures et d’autres sont mortes durant l’assaut.

Le Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), le professeur Babatunde Osotimehin, a par ailleurs indiqué que plusieurs filles faisant partie des 234 femmes et enfants sauvés par l’armée nigériane seraient visiblement enceintes .

Un constat qui confirme presque les rumeurs véhiculées depuis samedi et faisant état de la grossesse d’au moins 214 filles extirpées d’un des camps de Boko Haram.

Traumatisés et souffrant de sous-nutrition pour certains, les ex-otages ont été confiés à l’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA) pour un soutien post-traumatique et une réinsertion sociale.

Pour rappel, près de 700 femmes et enfants ont été sauvés la semaine dernière des insurgés qui les retenaient dans un de ses fiefs, la forêt de Sambisa. Dimanche soir, les autorités ont annoncé avoir transféré dans un camp de déplacés 275 femmes et enfants dans la capitale de l’Etat d’Adamawa.

Source (Koaci.com)