Opinion : Le viol , un phénomène trop ressenti en Guinée qui est même alarmant

Sur cet Article, je vais donner une perspective scientifique accompagnée d’une explication religieuse et en même temps infirmer certaines croyances de monsieur tout le monde.

Elhadj Ousmane

Elhadj Ousmane

Toutes les sociétés au monde bannissent cette barbarie, mais il y a des individualités qui encouragent cela. Ils encouragent, pas parce qu’ils supportent les violeurs mais leurs silences les rendent coupables et complices. Ces derniers temps le pays dépasse toutes sortes de crises, mais celle sociale reste la plus prégnante. Plusieurs cas de viols ont été enregistrés ces derniers temps, de fois du viol à l’homicide ou bien du viol teinté de pédophilie.

D’autres l’expliquent en accusant seulement les filles ou femmes de ne pas avoir une attitude normale, c’est bien beau, mais entre le provocateur et celui qui donne le premier coup, c’est plutôt le second qui est à reprocher. Car si quelqu’un vous provoque et que vous vous maitrisez, il n’y aura rien. Il y a un dicton peulh qui dit « ce sont deux qui cassent un bras, jamais un ».

Perspective religieuse

Je parlerai plus de l’Islam puisque c’est celle-là que je connais peu, le christianisme, j’en suis néophyte. Qu’est-ce qui est donc la position de l’Islam sur ce problème ?

Toutes les religions au monde ont pour objectif de créer un homme qui observe l’éthique (la bonne conduite) et non un déviant ou encore moins un criminel. C’est vrai que l’Islam comme toute religion ordonne à la femme de bien s’habiller, mais n’autorise en aucun cas un homme n’importe lequel corriger l’habillement de la femme en abusant d’elle, cella n’a rien à avoir.

D’ailleurs, comment le violeur a-t-il su que sa victime est mal habillée et que donc cela serait une cause de l’activation de sa libido et de son côté diabolique ?

Les regards en Islam

Le premier regard qui n’est pas une observation est autorisé, par contre le second regard est interdit. Je pense que personne ne peut sur cette base violer quelqu’un qui est mal habillé sans le regardé attentivement et le suivre de fois jusqu’à ce qu’ils soient un peu isoler pour acter comme dans le règne animal.

Ce Hadith en dit clairement sur le regard : « Ô `Aliyy ne fait pas suivre le regard sans désir par un regard avec désir car certes tu as droit au premier [regard sans désir vers le visage et les mains] et tu n’as pas le droit au deuxième [regard avec désir vers le visage et les mains] ». Tout commence par le regard pour aboutir à l’agressivité.

Perspective scientifique/sociologique

Le taux de viol est une expression d’une société malade. Les normes sociales existent mais la sanction sociale ne se fait plus ressentir. Seule, la sanction peut réduire ce taux de viol, mais si le pays est habitué au laisser-aller, la pratique va continuer comme ça l’est de nos jours. Il y a un petit artiste qui n’a même pas une popularité, même pas un album dont le guinéen à en fait une star.

Il y a même maintenant des viols pédophiliques accompagnés d’homicides. Ils viols des vieilles et des enfants d’âges confondus. Où va ce pays ? Droit dans le mur. Ces viols cesseront quand il y aura des sanctions efficaces contres ces criminels en liberté.

Je propose personnellement qu’on les castre tous, comme ça ceux qui veulent tenter sauront ce qui les attend. D’autres verront en cette suggestion une mauvaiseté, mais je pense que la clochardisation est plus du côté des violeurs qui ne laissent personnes.

BALDE, Elhadj Ousmane
Sociologue