PAIX /RÉCONCILIATION  AU MALI : les femmes Touaregs rencontrent la ministre de la promotion de la femme

C’est sous le label CHET AKAL que la gente féminine Touareg a  échangé avec Traoré Oumou Touré, à la cité administrative  de Bamako. Une rencontre qui s’est soldée par un accompagnement de la ministre de la promotion de la femme, afin d’appuyer les efforts de paix en perspective.

Femmes maliennes (crédit photo afribone.com)

Femmes maliennes (crédit photo afribone.com)

Les femmes de la société civile Du Nord de différents horizons ont rencontré la ministre Oumou Touré. Cette dernière était en compagnie de son Secrétaire Général Ataher Maiga. Indiquant être engagée pour la cause des femmes , Traoré Oumou Touré s’est félicitée de l’initiative de ses sœurs. Elle a déclaré son engagement en ces termes : « J’ai fini de promouvoir mon leadership avant d’arriver au ministère. Désormais c’est celui de toutes les femmes du Mali qui prévaut ».

La ministre a appelé à « refuser de se retrouver veuves,  » du fait des divergences entre les époux répartis parmi les groupes protagonistes du Nord. Elle a insisté sur l’unité entre les femmes de Chet Akal afin de ne pas se voir voler les résultats du noble combat mené au nom de la paix. Même son de cloche chez le SEGAL Maiga qui se dit touché par l’initiative des femmes touaregs. M. Ataher Maiga a précisé que le département ira à la recherche de toutes celles qui voudront aider le Mali à sortir définitivement de la crise.

Au nom de Chet Akal , Mme  Senn Keltoum a situé le contexte. Vu la persistance de la crise et des récents affrontements entre mouvements armés , elle explique que Chet Akal est un collectif apolitique. Composé de plusieurs associations, la présidente du dit collectif définit leur mission : servir d’interface entre les protagonistes qui s’avèrent être des époux ou proches pour fumer le calumet de la paix et avoir un Mali apaisé.

Un bracelet rouge et blanc signifiant le sang versé  et la quiétude recherchée était aux mains des hôtes du jour. Elles ont ensemble affiché leur détermination avec des mouchoirs blancs à l’appui.  La ministre Touré s’est aussi accaparée du dit bracelet avant qu’une déclaration sur un appel au calme soit lue par Mme Keltoum. Le gouvernement et la communauté internationale ont été interpellés, ainsi que le G5 Sahel pour prendre en compte les résolutions novatrices en matière de dialogue intercommunautaire et développement local.

Il ressort de la rencontre hautement symbolique, que la patronne du département envisage une rencontre avec le Premier Ministre malien . S’en suivra une tournée entre les institutions, les leaders religieux et la société civile pour que la cause de Chet Akal soit au cœur de toute la société.

IDY depuis Bamako